Connect with us

Societé

Fort taux d’échec au bac : des jeunes se mobilisent pour palier ce problème

Face au taux élevé d’échec enregistré au bac ces dernières années en Guinée, une nouvelle structure se mobilise pour trouver une solution à ce problème. Le projet 224-objectif-bac, animé par des jeunes issus de différentes structures socioprofessionnelles compte participer à sa manière, dans les préfectures où il y a eu plus d’échec ces dernières années, pour rehausser le niveau des candidats à cet examen scolaire.

« Ce qui nous anime, c’est de venir en aide aux jeunes élèves qui se préparent pour le bac. Le constat est parti du fait que l’année dernière, on a fait près de 74% d’échec au bac. On a présenté près 83 mille candidats au bac et plus de 61 mille ont échoué et ça, c’est inadmissible. Nous les médias, on aime critiquer, dire que c’est à l’Etat la faute, mais tout le monde n’a pas essayé de faire quelque chose pour y remédier. Notre initiative, nous l’avons appelé « 224 objectif bac », l’idée c’est de mobiliser des enseignants dans les différentes matières de spécialité. On va les mobiliser à Conakry ici, les amener à l’intérieur du pays pour qu’ils viennent en aide aux candidats au bac, ils viendront les faire réviser pour compléter ce qu’ils ont eu à faire depuis le début de l’année. Donc nous avons pensez que de cette manière-là, ça pourra les remotiver, les redynamiser mais surtout remettre à niveau les candidats », a dit Mohamed Aly Condé, coordonnateur du projet.

Ce lundi 10 juin 2019, lors du lancement officiel des activités du projet, ses initiateurs ont précisé que pour cette première année, c’est la région de Mamou qui a été choisie à cause de son mauvais score lors du baccalauréat de 2018. Pour Ibrahima Djouldè Diallo, chargé de la mobilisation du projet, l’initiative vise donc à mobiliser des enseignants volontaires pour venir en aide aux candidats au bac.

« Nous avons lancé l’initiative sur les réseaux sociaux pour essayer de copter ça et là un certain nombre d’enseignants pour qu’ils nous accompagnent dans cadre du volontariat, puisque nous même, nous sommes volontaires. A date, nous avons un certain nombre d’enseignants, il y’en a même qui sont venus de Boké pour nous accompagner. Donc, nous avons une base de données où nous consignons le nom de tous ceux qui décident de nous campagner. Pour le moment, la liste n’est pas exhaustive, nous essayons de mobiliser le maximum possible, d’enseignants », a-t-il précisé.

A signaler que pour cette première phase, 42 enseignants seront mobilisés pour les préfectures de Pita et Dalaba. Pour ce faire, le projet 224-objectif-bac lance un appel à toutes les bonnes volontés de participer à leurs manières pour que le projet réussisse.

Thierno Sadou

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook