Stade du 28 septembre : les hommages de la Nation aux joueurs tués dans un accident à Timbo

Print Friendly, PDF & Email

Tués dans l’accident de la circulation jeudi dernier à Timbo, dans la préfecture de Mamou, les corps des dix personnes dont 8 joueurs ont été exposés ce lundi au stade du 28 septembre de Conakry.

Sur la pelouse, autorités administratives et sportives, amis et connaissances étaient partagés entre tristesse et consternation.

Prenant la parole, le président de la fédération guinéenne de football, Mamadou Antonio Souaré a, au nom des associatives sportives, présenté ses condoléances aux familles des victimes. Il a ensuite indiqué avoir reçu beaucoup de messages des dirigeants du football mondial.

“Il y a dans la vie des moments que l’on n’est pas préparé à vivre et que l’on ne voudrait nullement vivre. Celui-là en est un. Car aujourd’hui, je suis, nous sommes, à nouveau, confrontés à la mort, celle d’innocents gamins, tragiquement arrachés à la vie, à notre affection, à la joie de jouer au Football par le terrible accident de la circulation qui a endeuillé tout notre Pays, l’Afrique et le monde, notamment celui du Sport comme l’atteste l’émouvant message de Condoléances que Monsieur le Président de la FIFA, Gianni Infantino a adressé, à travers le Président de la Fédération Guinéenne de Football, aux Familles des victimes et à toute la population Sportive Guinéenne”, a-t-il dit.

Certains parents des victimes qui se sont présents ont remercié les autorités pour l’attention portée aux disparus.

«  C’est une perte cruelle pour moi, et je m’en remets à Dieu. Je remercie infiniment le gouvernement et la famille sportive pour le soutien moral. Nous prions que Dieu accorde le paradis à mon fils », a dit Sinkoun Mara, père de l’une des victimes.

« Nous sommes réunis cet après-midi pour te rendre un dernier hommage, toi que nous appelions affectueusement N’falaye. Mohamed Damaro Camara, tu viens de partir dans une contrée ignorée dont nul voyageur ne revient. En effet, selon une sagesse africaine « la mort est un vêtement que portera tout le monde. Chacun a son jour, heure, minute, seconde. Mais, comment lire ce discours sans que les larmes d’amour et de sentiment ne me montent aux yeux ? Comment lire ce texte fraternel pour toi qui viens de partir et pourtant tellement vivant dans nos cœurs et dans nos souvenirs? », a dit un membre de la famille du jeune Mohamed Damaro Camara.

Représentant le président de la République, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a transmis les condoléances de l’administration guinéenne en ces termes : « c’est le président de la République qui a dépêché son épouse et moi-même pour présenter les condoléances aux familles biologiques et à la famille sportive de nos illustres disparus. Cette année, Dieu a décidé que nous assistions à une cérémonie comme celle-là pour accompagner dans leurs dernières demeures, les jeunes sportifs arrachés à la fleur d’âge (… ) Le gouvernement et le président de la République adressent leur solidarité aux familles biologiques et sportives des victimes de cet accident’’.

Après la prière à la mosquée Fayçal, les dix corps ont été conduits au cimetière de Cameroun où ils ont été inhumés.

Mohamed Cissé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.