Fuite de Koundouno : un de ses avocats dénonce ‘’une chasse aux sorcières’’ qui éloigne la Guinée de ses fils

Print Friendly, PDF & Email

Activement recherché depuis environ 4 mois, par la justice guinéenne pour plusieurs chefs d’accusation, dont “menaces à l’endroit du chef de l’État’’, Sékou Koundouno, membre influent et responsable des stratégies du Front national pour la défense de la constitution, a réussi à quitter la Guinée pour rejoindre le pays de Macky Sall (Sénégal). Pour un de ses avocats interrogé par notre rédaction ce lundi,  c’est une délivrance pour l’homme d’avoir évité de tomber dans les mailles de la police qui, selon lui, le recherchait à tort. « Je pense qu’il est libre de ses mouvements de l’autre côté », a dit Me Pépé Antoine Lamah. Avant de dénoncer ce qu’il considère comme une pratique de chasse aux sorcières qui, apparemment,  n’est pas profitable à la Guinée. « C’est une situation très déplorable.  Une pratique de brutalité, de chasse aux sorcières, qui contribue à éloigner la Guinée de ses fils. Je pense que cela doit cesser.  Il faut arrêter d’instrumentaliser la justice pour faire du mal aux gens.  C’est dommage que des gens fuient la Guinée en raison des persécutions judiciaires mises en place et planifiées par l’Exécutif et exécutées par l’appareil judiciaire », a-t-il déploré. 

Le samedi dernier, sur sa page Facebook, l’ancien coordinateur de l’ONG Balai citoyen a annoncé  la rédaction de la nouvelle réorientation de la lutte contre Conakry qui sera entamée à Dakar.

Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.