Gallé Ousmane Hann arrêté par la DIC à Dakar : « je finance l’UFDG. M’extrader en Guinée signifierait mon arrêt de mort »

Print Friendly, PDF & Email

C’est le journal sénégalais Libération qui a donné l’information qui fait l’effet d’une bombe.

Selon l’organe, cité par Seneweb, Gallé Ousmane Hann. homme d’affaires guinéen établi au Sénégal a été arrêté par la DIC le 18 juillet et envoyé à Rebeuss dans le cadre de l’exécution d’un mandat d’arrêt international délivré le 20 juin dernier par le juge du premier cabinet de Kaloum (Guinée).  

« M’extrader en Guinée signifierait mon arrêt de mort car la junte est en train de traquer tous les partisans de Cellou Dalein Diallo »

D’après Libération, qui donne l’information dans son édition de ce lundi, l’homme d’affaires de 56 ans est accusé par la justice guinéenne de malversations portant sur 1 milliard 636 millions 594 mille 65 francs CFA, écrit le site d’informations.

Gallé Ousmane Hann a confié, informe Seneweb, aux enquêteurs de la DIC que son extradition signifierait sa mort. Auparavant, il a révélé ses liens avec l’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo et donné quelques détails sur ses activités au Sénégal.

«Cette affaire est purement politique, a-t-il déclaré lors de son interrogatoire. L’Etat guinéen, à travers la junte militaire présentement au pouvoir, veut traquer et liquider tous les partisans de Cellou Dalein Diallo dont je fais partie. Je milite dans ce parti dénommé Union des forces démocratiques de la Guinée [UFDG] depuis une vingtaine d’années et je fais partie des personnes qui le finance. »

Gallé Ousmane Hann de poursuivre : «je dispose de plusieurs biens aussi bien en Guinée qu’au Sénégal où je souhaiterais vivre maintenant et ce, dans la forme la plus légale. J’ai même engagé une procédure en vue de la mise sur pied d’une société immobilière.» Et d’ajouter : «s’agissant de l’objet de mon interpellation en vue de mon extradition, je dois préciser que je n’ai jamais travaillé avec une société rwandaise encore moins fait des affaires avec elle. M’extrader en Guinée signifierait mon arrêt de mort car la junte est en train de traquer tous les partisans de Cellou Dalein Diallo.»

Avec Seneweb

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.