Garambé(Labé) : Bassirou tué pour avoir dit que son téléphone a été volé

Print Friendly, PDF & Email

Un homme âgé d’une quarantaine d’années a été poignardé tard dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 avril 2021, dans la commune rurale de Garambé. Transportée d’urgence à l’hôpital régional de Labé, la victime a succombé finalement à ses blessures. Selon nos informations, tout est parti d’une bagarre qui aurait éclaté entre la victime et un jeune originaire du secteur Souriré, dans le district de Garambé-centre.  

Le chef secteur de Souriré a bien voulu revenir sur le film de ce crime crapuleux. « Cette bagarre est liée  à une histoire de vol de téléphone portable. Quand la victime a déclaré que son  téléphone a été dérobé, l’accusé l’aurait par la suite poignardée. Je suis me rendu sur les lieux pour constater les faits. Il l’a poignardé au ventre. Certains nous ont rapporté que le présumé assassin s’est servi d’un couteau mais pour d’autres il aurait utilisé une paire de ciseaux. La victime se nomme Mamadou Bassirou Diallo», explique Amadou Diogo Diallo.

« Grièvement blessé à l’estomac, Mamadou Bassirou Diallo a été transporté d’urgence à l’hôpital régional de Labé, où il a finalement succombé à ses blessures », précise le maire de la commune rurale de Garambé.

« C’est l’un de mes conseillers qui m’a appelé pour m’informer de cette triste nouvelle. Tout est parti d’une histoire de vol. Quand la victime a demandé à Sarifou, où se trouve son téléphone, ce dernier l’a poignardé au ventre et ses intestins sont sortis  dehors. Nous l’avons transporté d’urgence à l’hôpital où il a rendu l’âme quelque temps après. Le procureur nous a autorisés de prendre le corps. Il sera inhumé ce lundi après la prière de 16 h 30 à Garambé centre », a confié  El. Amadou Tafsir Diallo.

Poursuivant, le maire de la commune rurale de Garambé précise que des dispositions ont été prises pour retrouver le plus vite Sarifou, incriminé dans cette affaire de meurtre et le mettre dans les mains des services de sécurité.

« Nous avons des jeunes qui sont en ce moment à la recherche de Sarifou, l’accusé. Une fois arrêté, il sera puni à la hauteur de sa forfaiture » , rassure El. Amadou Tafsir Diallo.

Mais très malheureusement, aux dernières nouvelles, Sarifou, le présumé assassin, court toujours. A noter que la victime, cultivateur de son état, est originaire de la préfecture de Koubia, marié et père de deux enfants.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.