Gestion des affaires publiques: un citoyen encense Sidya Touré et tacle sévèrement ses détracteurs

Print Friendly, PDF & Email

SI la politique se résume aux intrigues, au nomadisme, à la corruption, à la division et aux manipulations, au narcissisme avec son lot de  complexe de supériorité, alors vous n’y trouverez pas Sidya Touré.

Tres peu d’entre nous ont la grandeur morale de Sydia Touré. Fidèle à ses amitiés, humble et discret dans toute assistance qu’il porte à ses amis. Il faut rappeler les faits  à cette allure des dénigrements injustes.

Goyo Zoumanigui, ami de Sidya Touré depuis Abidjan, fondateur de l’UFR , était maire de Macenta. Les loubards du PUP brûleront sa maison à Macenta. Sidya Touré le nommera conseiller à la Primature. Le général Lansana Conté refusera de signer le décret mais Sidya Touré ne cèdera pas et obtiendra son décret .

Ousmane Kaba, cadre compétent, à l’origine de la réorganisation de la BCRG avec Kerfalla Yansané en 1985 , se verra mis de côté par ce dernier, dans l’isolement total au comité de coordination économique et financière. Mieux, Kerfalla Yansané, pour isoler davantage Ousmane Kaba, délocalisera les réunions de ce comité, et ne veut pas voir Ousmane Kaba aux réunions, malgré les interventions de Ibrahima Sylla, alors ministre du Plan et de la Coopération . La liquidation administrative de Ousmane était totale, en tout cas en Guinée. Sidya Touré le remet à flot comme ministre de l’Economie et des Finances. L’une des plus importantes raisons de l’acharnement du lobby de la corruption contre la primature de Sidiy Touré.

Feu Briki Momo, ami de Sidya Touré depuis Abidjan , maire de Kaloum , recevra l’aide de Sidya Touré pour construire son immeuble sur le domaine familial à Sandervalia .

Ibrahima Camara, ami de Sidya Touré depuis Abidjan, ancien conseiller, secrétaire général au ministère des Finances , est repris par Sidya Touré comme directeur de cabinet à la Primature . Etc.

Peut-on demander à ces détracteurs de nous citer quelques références concrètes et précises de leur moralite ?

L’arrivée de Sidya Touré à la primature suscitera beaucoup d’espoir au niveau international , à cause de ses œuvres très bien connues , dans l’administration en Côte d’Ivoire .

Le gouvernement du général Lansana Conté avait réussi à créer un groupe d’orpailleurs artisanaux, aux côtés des grandes entreprises minières du diamant et de l’or, en domiciliant à la BCRG un processus d’achat d’or et de diamant artisanaux, à un prix supérieur aux prix pratiqués en zone CFA autour de la Guinée. L’or et le diamant étaient donc transportés au Crédit Suisse pour raffinage . En 1996, le compte de la BCRG auprès de cette banque suisse  avoisinait les 12 tonnes d’or raffiné, pour environ 120 millions de dollars US.

Pendant que Sydia Touré avait déjà réussi, en un temps record, à trouver des financements privés, pour une forte amélioration de la desserte énergétique de Conakry, des investisseurs privés suisses proposèrent à la Guinée, une valeur ajoutée de 240 millions de dollars pour ces 12 tonnes . La vente de l’or n’engendre pas de gros bénéfices en général. Le processus consistait donc à accepter d’insérer la Guinée dans un circuit très clos “or raffiné-bijoux haut de gamme’’ et doubler ainsi la valeur du dépôt .

Le dossier fut introduit au directeur de cabinet de Sidya Touré, qui le transmit au ministère des Finances. Le ministre des Finances, Ousmane Kaba, fit éplucher le dossier par son conseiller Traoré, retourna le dossier à la Primature, qui enfin transmit le dossier à la BCRG  pour revue et mise en œuvre .

Cela coïncidera avec le  remplacement de Kaba Ousmane par Kassory Fofana . Non seulement il n’y aura plus de suite , mais le ministre des Finances Kassory Fofana et le gouverneur de la BCRG, Chérif Bah, tenteront de traiter le dossier sans la source initiale . Ils n’y parviendront jamais .

Et en lieu et place , ils procéderont plutôt à un SWAP des 12 tonnes . Un SWAP, c’est déposer les 12 tonnes en garantie, contre un prêt de moins de 50% de la valeur , avec une date fermée de remboursement , sans lequel vous perdez les 100% du dépôt . Il en sera ainsi,  de ministre des finances-gouverneur de la BCRG  , jusqu’à Mady Kaba Camara-Daffé. Pire, la banque du SWAP était si loin de la Suisse, la banque Meril Lynch  Hong-Kong. Confirmation du ministre Mady Kaba Camara que nous rencontrâmes autour de 2001 à son hotel-Gare du Nord à Paris.

Où sont passées ces 12 tonnes d’or ?

La descente aux enfers continuera, avec l’annulation du contrat du bureau Véritas-France, en faveur du bureau société générale-suisse, avec la nomination de la fille de feu Naby Youla comme directrice générale, pour superviser les recettes douanières .

La mauvaise gestion qui s’ensuivit , conduira au retrait du FMI et de la Banque mondiale, au manque de devises de change à la BCRG, à la hausse des prix à l’importation et au mouvement social qui engloutira le régime du général Conté.

C’est en ces moments difficiles, pour pallier le manque de devises à la BCRG que le régime trouva l’idée de donner le monopole de l’exportation du café à Futurelec de Mamadou Sylla , en lui versant l’équivalent en gnf d’environ 20 millions de dollars , pour, dit-on, vendre le café à l’exterieur et ramener des devises à la BCRG. Ceci n’est pas bien connu, mais la suite est bien connue .

Il est important de préciser que c’est après avoir affaibli Sydia Touré à la Primature, en éliminant Ousmane Kaba au ministère des Finances, que les contrats miniers opaques Simfer-Rio Tinto , d’une part , et GAC-Global Alumina d’autre part, ont été signés par le ministre Facinet Fofana, avec l’appui de Naby Youla , Kerfalla Yansané.

Et c’est Kerfalla Yansané qui re-introduira Rio Tinto , en 2010 , à Alpha Condé , avec le paiement de cette pénalité de retard de 750 millions de dollars , dont une partie a été investie dans Kaléta.

JOHN CB BOLIVOGUI
JCBBHOLDINGS

*Les articles publiés dans la rubrique TRIBUNE n’engagent pas la rédaction de Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.