Ghana : décès de Jerry Rawlings, l’autre ”soldat de la démocratie”

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien président du Ghana, Jerry Rawlings, est décédé à l’âge de 73 ans, ont rapporté jeudi les médias locaux.

Le décès de l’ancien président a été confirmé par des personnes proches de la famille, selon la radio Citi News Room, qui émet depuis Accra, la capitale du Ghana.

La cause officielle du décès n’a pas été révélée, mais certains médias rapportent que le président à la retraite est décédé de complications liées à la maladie COVID-19.

M. Rawlings était considéré dans son pays et au-delà comme une figure transformatrice qui avait mené une lutte farouche contre la corruption et posé les fondements d’une démocratie solide au Ghana.

La nouvelle de son décès a déclenché une vague de condoléances sur les médias sociaux, aussi bien de personnalités en vue que de citoyens ordinaires.

Selon le site d’informations GhanaWeb, Jerry John Rawlings est né à Accra le 22 juin 1947, d’une mère ghanéenne et d’un père écossais. Il a rejoint l’armée de l’air à l’âge de 20 ans et gravit les échelons.

La radio Citi News ajoute que M. Rawlings mène un coup d’État en 1979 et dirige le pays pendant quelques mois. Il reviendra au pouvoir à deux autres reprises : de 1981 à 1993 sous une junte militaire, puis de 1993 à 2001 en tant que le premier président démocratiquement élu du Ghana.

C’est Jerry Rawlings qui fonde le Congrès national démocratique (NDC), l’un des deux principaux partis politiques du Ghana.

Source : VOA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.