Connect with us

International

« Gilets jaunes » : l’armée appelée en renfort pour l’acte XIX

Le gouvernement français se prépare à faire face à une nouvelle journée de mobilisation des « gilets jaunes », samedi 23 mars. Cette fois-ci, les militaires de l’opération Sentinelle seront appelés en renfort pour protéger les bâtiments officiels.

Les militaires de l’opération Sentinelle, appelés en renfort pour l’acte XIX de la mobilisation des « gilets jaunes« , ont pour consigne de ne pas entrer en contact direct avec les manifestants. Les militaires n’auront pas vocation à s’occuper du maintien de l’ordre, mais à soulager les policiers et leur permettre de se concentrer sur le maintien ou le rétablissement de l’ordre.

Des patrouilles à pied ou en voiture

« Les forces de sécurité qui assuraient la surveillance des points névralgiques de Paris pourront être engagées un peu plus sur des missions de maintien de l’ordre« , explique Loïc Lecouplier, secrétaire national du syndicat de police Alliance. Les militaires pourront en effet donner plus de mobilité aux forces de l’ordre, notamment à ceux dédiés à la protection des lieux de pouvoir. Mais tous ne seront pas statiques. Une partie patrouillera à pied ou en voiture.

Si les militaires sont témoins d’une scène de violence, ils ont pour consigne d’appeler les policiers ou les gendarmes, car ils ne sont pas formés au maintien de l’ordre. Pour garantir leur sécurité, leur localisation n’a pas été précisée.

Source : Franceinfo

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook