Gouverner autrement : ‘’un simple slogan pour berner le peuple’’ (Jacques Bonimy)

Print Friendly, PDF & Email

Le slogan de campagne du RPG Arc-en-ciel (au pouvoir) à la présidentielle du 18 octobre 2020  semble être le plus sollicité et scandé dans la gouvernance de la 4ème République.  Ce, dans le but, dit-on, de favoriser “une prospérité partagée en Guinée”. Mais un slogan qui est aujourd’hui très mal apprécié par le président de l’UPG, Jacques Bonimy. « Par manque de solution réelle, on propose des slogans pour berner le peuple.  Gouverner autrement tout ça,  c’est que le bien en Guinée n’est pas du tout partagé. Il y a un groupe qui est privilégié et le peuple souffre.  Vous voyez le marché,  vous voyez comment les gens même circulent dans la ville. Tout ça, ce sont des complications auxquelles nous sommes confrontés », a dit Jacques Bonimy, invité de l’émission ‘’Mirador’’ de ce vendredi.

Comme Sidya Touré récemment, dans la même émission,  Jacques Bonimy laisse entendre que comparaison n’est pas raison à l’allure où vont les choses en Guinée.  Une manière de répondre indirectement au président Alpha Condé qui ne cesse de comparer la Guinée à d’autres pays de la sous-région dans le cadre de l’augmentation du prix du carburant à la pompe.

« C’est vrai qu’on cherche à sensibiliser la population peut-être pour ne pas qu’il y ait manifestation quand ça va aller en hausse. Mais la situation du Guinéen ne favorise pas tout ça.  Quand on nous compare à la Côte d’ivoire et au Sénégal,  nous n’avons pas les mêmes SMIG, nous n’avons pas les mêmes niveaux de vie. A combien un enseignant simple est payé en Côte d’Ivoire et au Sénégal ? Ce n’est pas la même chose. Le Guinéen tire le diable par la queue », a-t-il mentionné. 

Yamoussa Camara

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.