Grande mosquée de Bamako : attaque au couteau contre le président Assimi Goïta

Print Friendly, PDF & Email

Le président de la transition au Mali a immédiatement été emmené et ne semble pas avoir été touché.

En fonction depuis le 24 mai dernier, le colonel Assimi Goïta a été victime d’une tentative d’assassinat. Deux personnes ont en effet tenté ce mardi matin de poignarder le président de la transition au Mali, durant le rite musulman de l’Aïd al-Adha, la fête du Sacrifice, à la Grande mosquée de Bamako, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le président Goïta a ensuite été emmené et ne semblait pas avoir été touché, selon le constat de l’AFP. “C’est après la prière et le sermon de l’imam, ou au moment où l’imam devrait aller immoler son mouton que le jeune a tenté de poignarder Assimi (Goïta) de dos, mais (c’est) une autre personne qui a été blessée”, a confirmé à l’AFP Latus Tourè, régisseur de la grande mosquée.

2 Commentaires
  1. Sylla 29 minutes il y a
    Repondre

    C’est la France qui est derrière.
    Tout le monde sait ça. Les français ont perdu le Mali. Quel maudit cette France de chiottes.

  2. Sylla 25 minutes il y a
    Repondre

    C’est la France crapuleuse qui est derrière. La France est dirigé par Néron,un fou qui a marié une femme qui a l’âge sa mère.
    Tout le monde sait ça. Les français ont perdu le Mali pour toujours. Quel maudit pays cette France de chiottes ce pays de démons sataniques. Vous êtes vaincus.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.