Gratuité du transport en commun : l’axe Le Prince exclu ?

Print Friendly, PDF & Email

Pour faire face à la pandémie du coronavirus, le gouvernement guinéen a dévoilé lundi 06 avril dernier, un plan de riposte économique de plus de 3000 milliards de nos francs. Dans ce plan, plusieurs mesures sont prises en faveur des citoyens dont la gratuité pour trois mois du transport en commun.

Sur la route Le prince, l’un des principaux axes routiers de la capitale guinéenne, cette mesure d’accompagnement ne se fait pour le moment pas sentir, puisqu’ aucun bus de la SOTRAGUI n’y a circulé depuis plusieurs semaines.

A Sonfonia Gare, le premier point d’embarquement des bus de la SOTRAGUI, des citoyens dénoncent une mise en œuvre sélective des mesures d’accompagnement du gouvernement.

« Si aujourd’hui on dit que les bus sont gratuits, ce n’est pas pour tout le monde. Si non, les bus ne doivent pas circuler d’un côté et laisser l’autre. Depuis avant les élections, SOTRAGUI a retiré ses bus sur notre route, ça on pouvait comprendre parce qu’en ce moment il y avait beaucoup de manifestations sur cette route. Mais depuis trois semaines maintenant, il n’y a aucune manifestation mais les bus ne sont toujours pas revenus. Si le gouvernement veut accompagner les Guinéens, il faut que ça soit pour tout le monde » a indiqué Karamo Camara, résident de Sonfonia.

Sur l’autoroute fidèle Castro, quelques bus circulent et transportent gratuitement des citoyens. Pour Saliou Barry, citoyen de Cosa, le gouvernement doit aussi trouver un moyen de faire profiter aux habitants de l’axe, les mesures d’accompagnement.

« Les bus circulent sur l’autoroute mais pas sur le prince et pourtant le Coronavirus met en mal tout le monde. Les autorités doivent donc trouver une solution pour les habitants de l’axe, sinon ils auront du mal à respecter les mesures annoncées pour lutter contre la maladie. Même si il n’y a que 10 bus qui sont en bon état, on doit les partager équitablement entre l’autoroute et le prince » a-t-il proposé.

Par ailleurs, le train Conakry-express annoncé gratuit dans le plan de riposte économique ne circule pas depuis plusieurs mois à cause, dit-on, d’une panne. Pour la mise en œuvre de ce plan, le gouvernement guinéen dirigé par Ibrahima Kassory Fofana, a mobilisé 3500 milliards de francs guinéens.

Thierno Sadou Diallo

+224 662 76 75 74

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.