Grève des enseignants : un responsable de l’UFDG avoue avoir donné du riz et de l’huile au syndicaliste Aboubacar Soumah

Print Friendly, PDF & Email

La grève des enseignants va-t-elle prendre une allure politique? Le responsable fédéral de l’UFDG de Matam, principal parti de l’opposition guinéenne, Sorel Bangoura, dans les mailles de la justice pour propos “séditieux”, a avoué sur un site de la place avoir bien été la personne qui a offert du riz et de l’huile aux syndicalistes Aboubacar Soumah et Portos Diallo. Il l’a avoué sur le site MosaïqueGuinée.

Selon Sorel Bangoura, un dur parmi les durs de l’UFDG, cité par MosaïqueGuinee, « j’ai jugé nécessaire d’envoyer deux sacs de riz et un bidon d’huile à Portos Diallo, également la même chose à la famille de Aboubacar Soumah. J’ai soutenu un parent, ça n’a rien à voir avec un quelconque mouvement. En tant que parent d’élèves, je continue et continuerai à le faire. En plus, je ne me refaire pas à mon parti politique quand je gère les affaires sociales ».

Plus tôt dans la matinée, dans les émissions “Les Grandes Gueules” de la radio Espace fm -dans un enregistrement sonore balancé par Amara Mansa Doumbouya de la cellule de com de la branche dissidente du SLECG- le meneur de la grève Aboubacar Soumah affirmait avoir reçu le geste d’une association dont le nom n’a pas été révélé. Qui dit vrai?

Caroline SACKO

  1. Guinée 3 ans il y a
    Repondre

    Oh mon Dieu si Tu donnes le pouvoir a l’UDF c’est qu’ Tu acceptes que nous les descendants du mandingue sommes prêts à détruire tout ceux qui se mettraient devant même les descendants des nomade.
    L’autoroute ne sera pas gourvrnable.
    Bon Allah j’ai peur de Toi.
    Mashallah

  2. kaba 3 ans il y a
    Repondre

    les traitre militent de UFDG na rien meintenant a dire a les Guineenes , vala laveriter ,ils avaient comenser a dementire cette problemme de riz d´uile et voiture UFDG un parti de famille .nous un etranger ne nous gouvernera jamais en Guinee insalaho

  3. Manzo 3 ans il y a
    Repondre

    Tout ça relève de la faiblesse et du laxisme congénital qui sont les principales caractéristique de la gouvernance d’Alpha Condé.
    Sinon, dans quel pays normal un dissident d’un syndicat peut-il décider de mettre en cause tous les accords jadis signés par sa centrale?
    A force de tolérer la chienlit,Alpha Condé finira par creuser sa propre chute Par ce que mêmes ses propres soutiens commencent à douter de sa capacité de dirigeant.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.