Grève du SLECG: le lycée Sonfonia boycotte le mot d’ordre

Print Friendly, PDF & Email

La grève déclenchée par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de (SLECG) est peu suivi ce lundi 15 octobre au lycée de Sonfonia.

Cet établissement scolaire public a fait son plein, toutes les salles de classe ont fait leur plein. En l’absence des professeurs titulaires, ce sont les contractuels qui dispensent les cours.

Pour les élèves,  la grève ne les concerne pas. «Depuis l’ouverture des classes, les professeurs ne venaient pas mais aujourd’hui, ils nous ont envoyé de nouveaux professeurs et on a recommencé les cours», a dit Issagha Bah, élève de la 9ème année.

« Moi je suis diplômé de l’institut de supérieur des sciences de l’éducation de Guinée (ISSEG) depuis 2012. J’évolue dans les écoles privées, si le gouvernement lance un appel pour venir donner cours dans les écoles publiques, c’est une occasion que nous devons saisir. Mais moi je n’ai aucune prétention de vouloir remplacer les titulaires, parce que nous n’avons le niveau et l’expérience qu’ils ont. Donc nous nous estimons que même après la grève, le gouvernement va nous recruter pour combler le manque de professeurs dans les différents établissements scolaires», a dit un professeur contractuel qui a requis l’anonymat.

Deux semaines après l’ouverture des classes, les cours restent perturbés dans plusieurs écoles suite à la grève déclenchée par le SLECG qui réclame une augmentation de salaire à hauteur de huit millions de francs guinéens pour les enseignants.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.