Guéckédou : 8 personnes lourdement condamnées

Print Friendly, PDF & Email

Le tribunal de première instance de N’zérékoré -qui s’est déplacé pour la 1ère fois à Guéckédou- a lourdement condamné cette semaine 8 personnes à des peines allant de 2 ans à 25 ans, reconnues coupables de tentative d’assassinat, viols sur mineures et coups et blessures volontaires.

Cette audience foraine a démarré le lundi 4 novembre pour prendre fin ce vendredi 8 novembre.

Après 4 jours de débats intenses, le tribunal a retenu dans les liens de la culpabilité Abdoul Ferna qui était poursuivi pour tentative d’assassinat. Il a écopé de 25 ans de réclusion criminelle avec une sûreté de 8 ans.     Aly Antoine Millimono, également poursuivi pour tentative d’assassinat, a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle avec une sûreté de 7 ans. Koumba Fanta Sandouno, accusée de mutilation génitale ayant entraîné la mort, purgera deux ans d’emprisonnement ferme. Saa  Millimono poursuivi pour enlèvement de mineure a été condamnée à 5 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté de 3 ans. Tamba Abou Kamano et Finda Aminata Kamano, tous poursuivis pour enlèvement de mineurs, ont été acquittés par le tribunal qui demandé leur libération pure et simple. Sâa David Millimono, jugé pour viol sur mineure a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté de 6 ans.

Sia Delphine Millimono, poursuivie pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la perte de l’usage des mains de son enfant a été condamnée elle à 10 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté de 6 ans. Et pour finir, le parquet du tribunal a décidé de la comparution de trois autres personnes, accusées de coups et blessures ayant entraîné la mort d’un jeune au marigot le mercredi 13 décembre 2017. Parce que, dit-il, ni la partie civile ni les témoins ne se sont présentés.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’Zérékoré

 

 

 

 

 

.

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.