Guinée : des acteurs politiques veulent un cadre de dialogue avec le CNRD

Print Friendly, PDF & Email

Après la désignation de leurs représentants au conseil national de la transition (CNT), la plateforme de la classe politique guinéenne s’est retrouvée ce vendredi, 03 décembre, à l’hôtel Riviera de Taouyah afin d’échanger sur certaines questions essentielles pour la réussite de la transition.
Selon le médiateur et porte parole de la plateforme, l’objectif vise à établir un cadre dialogue entre la classe politique guinéenne et le CNRD pour la réussite de la transition.
« L’objectif, c’est d’amener toutes les parties prenantes dans cette transition, notamment la classe politique, à s’unir pour engager le CNRD dans la marche de cette transition que nous voulons réussir, à savoir une transition apaisée et inclusive », a indiqué Docteur Ousmane Doré avant d’ajouter :
« C’est une plateforme de la classe politique guinéenne qui entend parler au nom des acteurs politiques, qui entend avoir des recommandations pour le CNRD dans le cadre de cette transition. Et cela se fera à travers les décisions qu’on a essayé aujourd’hui. La première, c’est d’écrire aux autorités de la transition pour les faire connaître les démarches en cours par les acteurs politiques de s’unir. De répondre à l’appel de rassemblement que le CNRD même a lancé au peuple de Guinée. Nous demanderons qu’il y ait un pont pour établir un cadre de dialogue. Un cadre de concertation va être défini permettant à la classe politique de faire des recommandations judicieuses sur tous les sujets concernant la bonne marche de la transition ».
Le médiateur de la plateforme admet qu’au cours de la rencontre tenue ce vendredi, les acteurs politiques se sont penchés sur plusieurs thématiques et non moindres sur lesquelles, ils pourraient échanger avec le CNRD afin de trouver des points de convergence.
« Nous avons passé au cours de la réunion à esquisser certaines thématiques y compris la durée de la transition, les questions d’audit, la question du fichier électoral, les textes constitutionnels. Toutes ces questions sur lesquelles, la classe politique va avoir un avis et pourrait échanger avec le CNRD pour trouver des points de convergence », a déclaré l’ancien ministre de l’économie et des finances.
Les coalitions politiques de l’ANAD, de la COPED, de la branche politique du FNDC, de la coalition Guinée Gagnante « GG », entre autres ont pris part à la rencontre.
Comme lors des précédentes réunions, les coalitions dirigées par Mamadou Sylla (CORED-Guinée) et Faya Millimono (CPR) ont brillées par leurs absences.
« Je lance un appel pour dire que cette plateforme est ouverte à tous ceux qui se considèrent comme acteur politique sur la scène politique guinéenne », a finalement conclu Ousmane Doré, le médiateur de la plateforme.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.