Guinée : l’échec patent des élites ! (Par Sita Cissé)

Print Friendly, PDF & Email

De 1958 à 2021, force est de constater, avec regret, que les élites guinéennes, par leur manque de patriotisme et leur égoïsme, ont conduit tout droit leur pays dans le mur.

Sous la première République, des pseudo-intellectuels, ont posé énormément d’actes concourant à remettre en question une indépendance arrachée de haute lutte. Se battant dans deux camps dont le 1er arguant le prétexte fallacieux de lutte contre le président Ahmed Sékou Touré et son régime révolutionnaire, certains n’ont pas hésité à pactiser avec le diable pour punir leur propre pays, dont le seul crime est de s’être frayé librement et fièrement le chemin d’une indépendance totale, le second avec des complots montés de toutes pièces, complots qui ont vu des fils du pays exterminés d’autres fils. Elas !!!   

Sous la deuxième, ce sont les mêmes élites qui, au lieu de jouer pleinement leur rôle de guides éclairés et avertis pour la nation, se sont plutôt lancées dans une course effrénée à l’enrichissement illicite. Feu le général-président  Lansana Conté, on le sait, prenait toujours le soin de demander l’avis de ses ministres et des hauts cadres de l’Etat sur des sujets et des dossiers d’intérêt national. Malheureusement, ces diplômés des universités nationales ou étrangères, à la moralité douteuse et à la cupidité sans borne, préféraient défendre leurs intérêts égoïstes, au détriment de ceux de la nation tout entière. Toute honte bue, la plupart d’entre eux se sont illustrés négativement dans la signature des mauvais contrats miniers, le détournement des deniers publics, la corruption, le népotisme et le clientélisme, avec toutes les conséquences que cela comporte.

Pour des raisons évidentes, l’avènement du professeur Alpha Condé au pouvoir en 2010 avait suscité un immense espoir chez ses compatriotes qui, en dépit de l’extraordinaire richesse du sol et du sous-sol de leur pays, continuent de vivre dans la précarité. Mais hélas, les élites guinéennes qui auraient dû saisir cette occasion exceptionnelle pour faire amende honorable et servir loyalement le pays, jetteront leur dévolu sur la politique politicienne, renvoyant aux calendes grecques la mise en œuvre des projets de développement au bénéfice du bas peuple. Des pratiques peu honorables comme la corruption, la gabegie, la promotion des cadres non méritants ont vu l’échec du régime occasionné par une élite irresponsable. La prise du pouvoir le CNRD est illustrative.

Après bientôt 63 ans d’indépendance, la Guinée peine toujours à sortir la tête de l’eau, à cause principalement de la gestion scandaleuse des affaires publiques par ses élites corrompues jusqu’à la moelle épinière et qui se moquent royalement des souffrances indicibles des braves populations des centres urbains et des campagnes. Il est donc  grand temps que les intellectuels guinéens, pour une fois, se départissent de leurs mauvais comportements qui, jusqu’ici, n’ont fait que tirer irrésistiblement leur pays vers le bas, pour ne pas dire vers les abimes. L’équipe du Colonel Mamady Doumbouya connaissant parfaitement le pays et ses cadres, doit mettre une équipe patriotique pour rapidement engager des audits afin de traquer les délinquants financiers pour qu’ils servent d’exemple.

Le patriotisme se traduit par des actes concrets et nettement positifs.  

Mohamed Sita CISSE  

Analyste politique

622924860/664229373

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.