Guinée : que dit la charte de transition préparée par le Dr Cheikh Diallo qui a fuité ?

Print Friendly, PDF & Email

Depuis le renversement dimanche dernier du régime du président Alpha Condé par le groupement des forces spéciales, peu d’informations circulent sur les intentions de la junte. Une charte -non officielle- qui aurait été préparée par le Sénégalais nommé Dr Cheikh Omar Diallo -docteur en sciences politiques et ingénierie constitutionelle- et parcourue par Mediaguinee a fuité.

Dans ce document de six pages, il y est mentionné que la durée de la transition ne doit excéder 24 mois (2 ans). Le président du Comité national pour le rassemblement et le développement (CNRD) devient “de facto” le président de la transition et ne doit pas se présenter à l’élection présidentielle qui va suivre.

Pour ce qui est de la Primature, elle doit être dirigée par une personne civile consensuelle, aux compétences avérées. Le gouvernement comprendra 30 départements ministériels et un Haut Commissariat chargé de la concorde nationale et des réformes institutionnelles et politiques.

La charte ajoute que les membres du gouvernement de la transition ne doivent pas être des personnes ayant ouvertement soutenu le 3è mandat du président partant.

S’agissant du Conseil national de la Transition (CNT) qui fera office de parlement, ses membres doivent venir des partis politiques (50), de la société civile (15), des Forces de défense et de sécurité (35) et de la diaspora (10). Les membres du CNT doivent être des personnes n’ayant pas soutenu ouvertement le référendum du 22 mars 2020, pas participé aux derniers gouvernements du président partant.

Il reste maintenant à savoir si cet avant-projet de charte sera-t-il validé par le nouveau pouvoir, à sa tête le colonel Mamady Doumbouya. Même si aucun indice ne dit que c’est Conakry qui a fait appel aux services du Sénégalais qui est un célèbre consultant en communication politique.

Mamadou Savané

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.