La Guinée vers la numérisation des radios et télévisions analogiques

Print Friendly, PDF & Email

Une réunion du comité de suivi et de coordination du processus de migration vers le numérique s’est tenue ce mercredi 20 juin 2018 dans un complexe hôtelier de Conakry. Elle a réuni des départements ministériels (Information et Communication ; Postes, Télécommunications et Economie numérique ; Economie et Finances), l’Administration et contrôle des grands projets et marchés publics ainsi que directeur de Startimes en Guinée. Elle s’inscrit dans le cadre du processus de migration de la télédiffusion et télévision analogique terrestre vers la télédiffusion et télévision numérique terrestre TNT. Une conséquence de l’évolution technologique avec l’avènement des techniques de compression des données ou compression numérique. L’objectif global est d’assurer aux populations un accès universel aux services de l’audiovisuel, par une couverture nationale en service de diffusion numérique de contenu audiovisuel socialement utile et culturellement diversifié.

Cette réunion vise à acter de façon irréversible le début du processus de transition vers le numérique. Selon Amara Somparé, la mise en place de ce comité a été une des conditionnalités des partenaires en vue de la conclusion d’un accord de financement permettant la mise en oeuvre de ce projet dont l’importance n’est plus à démontrer. « L’objectif de nos partenaires était de trouver une structure pouvant leur servir d’interlocuteur crédible et d’interface avec les décideurs politiques, techniques et administratifs de notre pays. Cet esprit est largement illustré par le décret fixant la mission et la composition du comité que le président de la République nous a fait l’honneur de signer la semaine dernière. Nous pensons qu’il prend effectivement en compte la dimension pluridimensionnelle de la migration de la radio et de la télévision. Ce qui justifie le regroupement en son sein des departements dont la participation est indispensable, voire nécessaire pour la réussite de ce processus de migration », a estimé le ministre de l’Information et de la Communication. Avant d’ajouter que chaque membre du comité aura sa partition à jouer dans les prises de décisions collégiales.

« La présente réunion de concertation et le lancement des activités du comité nous permettront de nous entendre sur le mode de fonctionnement et l’opérationnalisation des décisions que nous prendrons dans la mise en oeuvre du processus de transition. À cet effet, je vous propose de porter les débats sur les points suivants : l’analyse et le partage du contenu du décret, notamment la mission de fonctionnement du comité, les commissions et leur fonctionnement ainsi que les modalités et procédures de désignation et l’élaboration d’un programme d’activités. Nous savons que la construction de ces infrastructures imposera des réformes institutionnelles, techniques pour une exploitation optimale de leurs potentialités », a-t-il poursuivi.

Lu Xi, directeur du projet de Startimes, heureux de la confiance du gouvernement, a décliné les parties de numérisation. « Ce projet comprend quatre parties : la numérisation de la télévision nationale RTG (Koloma et Boulbinet), la numérotation du réseau de radio FM, la numérotation du réseau de télévision numérique et la numérisation des kits de réception. Après ce projet, on peut avoir une qualité d’image claire avec des contenus plus riches. Pour ce projet, il y a de grandes significations sociales et éducatives. Permettez-moi, au nom de Startimes et en mon nom personnel, de donner notre engagement. Dans la phase de financement, on sera toujours avec le gouvernement guinéen. Et dans la phase de l’exécution des travaux, Startimes va respecter les délais et les qualités des travaux jusqu’à la finalisation du projet », a rassuré le directeur de Startimes.

Ce comité servira de cadre de conception pour l’élaboration d’un dispositif adéquat de transition harmonieuse adaptée à l’événement socio-économique et culturel guinéen.

Maciré Soriba Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.