Connect with us

En Guinée

Habitat : le schéma national d’aménagement du territoire guinéen examiné par des experts à Conakry

Published

on

Dans le souci de réactiver le Schéma National d’Aménagement du Territoire qui rencontre aujourd’hui des difficultés dans son application, le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire (MVAT) en collaboration avec l’ONU-Habitat, ENABEL et le projet SANITA VILLES DURABLES vise à mobiliser de nouvelles idées et contributions des Experts nationaux mobilisés à l’occasion.

C’est dans ce contexte qu’un « atelier de Haut Niveau et des Experts sur la préparation de la formulation de la Politique urbaine Nationale et de l’Evaluation de la mise en œuvre du Schéma National d’Aménagement du Territoire en Guinée » s’est récemment tenu à Conakry.

C’est le secrétaire général du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Mohamed Mama Camara qui a donné le coup d’envoi des travaux de cette importante rencontre en présence des représentants des différentes parties concernées.

Dans son discours d’introduction du présent atelier, le Directeur du Bureau Régional Afrique de l’ONU-Habitat, M. Claude M. Ngomsi n’a pas manqué de mots pour remercier les uns et les autres, avant d’indiquer : « Sur la demande du Gouvernement guinéen, Il y a de cela deux ans et demi nous avons initié ce programme de produire un état des lieux de la mise en œuvre du Schéma National d’Aménagement du Territoire de 1991. Cela a été sollicité et obtenu. Actuellement l’ONU-Habitat travaille sur ce dossier, mais également se concerte très fréquemment avec ENABEL qui a en charge le volet SANITA VILLES DURABLES. L’idée de cette rencontre vise principalement a faire le point sur ce document de planification territoriale qui a été produit afin de dégager les éléments méthodologiques et d’approches qui seront utilisées par les consultants afin de poser la question est-ce que le SNAT qui a été produit a aidé la Guinée jusqu’à quel degré. Quelles sont les difficultés rencontrées tout le long de ce processus. Est-ce que le Secrétariat Permanent Aménagement du Territoire (SPAT) a fonctionné ? L’objet de cette réunion vise à mobiliser vos idées et vos contributions pour guider cette réflexion, mais également à réactiver le SNAT surtout dans un contexte où nous sommes appelés à accompagner le Gouvernement à la matérialisation de la VISION 2040, mais surtout du PNDS. »

Quant à Mohamed Maama CAMARA, représentant le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire Dr Ibrahima KOUROUMA, il a dans son discours d’ouverture précisé : Le Schéma National d’Aménagement du Territoire de la Guinée adopté en 1991, Proposait des mesures pour diminuer les disparités de développement par exemple entre les centres urbains (Conakry comptant cinq fois la population de Kankan la deuxième ville en taille de population). Aussi le schéma proposait un ensemble de voiries structurantes du territoire et des écosystèmes à protéger.Ce document datant de plus de deux décennies, le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire (MVAT) œuvre depuis 2016 à la relance de la planification urbaine et territoriale avec les partenaires au développement que sont : l’Union européenne et l’Organisation des Nations Unies pour les Etablissements Humains. Qu’ils en soient sincèrement remerciés. Parmi les acquis, figure la mise en place du Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIAT), créé pour donner son avis et faire des arbitrages sur la programmation et la répartition des investissements à travers le territoire. Ce comité est appuyé techniquement dans ses missions par le Secrétariat Permanent d’Aménagement du Territoire (SPAT). Il faut noter aussi l’adoption d’une Vision de développement du Grand Conakry à travers l’horizon 2040 et l’élaboration du plan Réaménagement de Kaloum et des Iles de Los », dira-t-il entre autres.

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités