Hadj 2016 : dans la fournaise du centre islamique de Donka

Print Friendly, PDF & Email

Après deux ans d’arrêt pour cause du virus Ebola, le hadj a repris cette année en Guinée non sans problèmes organisationnels de tout genre.

Au centre islamique de Donka, les pèlerins sont confrontés à de sérieux problèmes. Une dame rencontrée dans l’enceinte du centre, inscrite au compte d’une agence privée de voyage, lâche : « nous sommes là à poireauter depuis hier (jeudi, ndlr). Nous sommes confrontés à un problème de visa. On dit que l’ambassade d’Arabie saoudite ne travaille pas vendredi et samedi. Donc nous attendons jusqu’à dimanche pour voir si on peut avoir le visa. On entend d’autres problèmes mais je ne saurai vous le confirmer ».
« Moi, je suis ici près d’une semaine, c’est seulement aujourd’hui (vendredi, ndlr) que j’irai peut-être. Mais ce qui m’inquiète, j’ai appris que des pèlerins qui sont partis de Conakry attendent toujours à l’aéroport de la Mecque faute d’hébergement », s’alarme un autre pèlerin.
Au secrétariat général du centre islamique, lorsque Mediaguinee s’est présenté pour recueillir des informations, une dame a tout simplement botté en touche : « ici, il n’y a aucune information à recueillir. Tout est OK ici. Nos pèlerins sont tous en bon état et tout le monde va bien ».
Avec ces problèmes récurrents, beaucoup de pèlerins guinéens risquent de rater le pèlerinage dans son intégralité. Même si le secrétariat général aux affaires religieuses tente de tout minimiser. Nous y reviendrons plus en détails…

Par Sadjo Bah
+224625016669

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.