Hadja Aissata Daffé, ministre de l’Action sociale : ‘’je me fais une autre image aujourd’hui du président de la République’’

Print Friendly, PDF & Email

La ministre de l’Action Sociale et de l’Enfance, Hadja Aissata Daffé, ancienne présidente nationale des femmes de l’Union des Forces Républicaines (UFR), est revenue vendredi 2 juillet, sur les relations peu reluisantes entre elle et ses anciens collaborateurs et la nouvelle image qu’elle a aujourd’hui du président Alpha Condé.

Sans faire trop de commentaires,  l’ancienne députée sous la bannière de l’UFR, à l’Assemblée Nationale, dira : « avec Saïkou Yaya Barry, j’avais de très bonnes relations mais depuis que j’ai eu cette promotion, il a pris ses distances. Saïkou Yaya, on s’appelait 4 et 5, parce que sur la liste nationale, lors des élections législatives, j’étais en 4ème position et lui il était en 5ème  position ». Et d’ajouter que tous les cadres de l’UFR ont pris leurs distances quand elle fut ministre. Même le président Sidya Touré ne l’avait pas félicitée.

Sur la question de savoir si elle avait parlé à quelqu’un au sein de l’UFR avant de rejoindre le gouvernement, Hadja Aissata Daffé répondra en ces termes,  dans l’émission “On Refait le Monde” de Djoma Groupe : « épargnez-moi  cela, mais je ne veux pas rentrer dans tous ces détails-là, parce que quand je me mets à faire des déballages ici, ce n’est pas bon. Donc je préfère m’abstenir, vous savez, le parti est un patrimoine, ce n’est pas pour une seule personne. C’est tout ce que je peux dire.»

Aujourd’hui, dit-elle, « il y a un travail qui m’est confié, c’est ce que je suis en train de faire depuis que je suis là. Le chef de l’État a eu confiance en ma modeste personne et m’a confié un département aussi sensible que le département de l’Action Sociale et de l’Enfance, je m’y  mets à fond en tant que Guinéenne. J’ai toujours dit partout où je suis passée, que la Guinée m’a soutenue pour aller faire mes études, je suis venue, j’ai travaillé  depuis presque 20 ans pour le privé, je fus députée et aujourd’hui si l’État a besoin de mes compétences, alors je m’y  mets.»

Pour finir, la ministre de l’Action Sociale et de l’Enfance a fait savoir que ce qu’on disait du président Alpha Condé ne lui ressemble pas. « Parfois, il y a des choses qui se disent, il faut approcher la personne pour vraiment la connaître. Ce qu’on nous a fait croire, tel n’est pas le cas. Moi, je me fais tout une autre image aujourd’hui du président de la République. Vous savez, chacun a son regard sur l’homme.»

Mamadou Yaya Barry

622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.