Connect with us

Tribune

Halte à la désinformation !!! Le Bloc Libéral a-t-il chuté lors de ces élections communales ? (Par Thierno Boubacar Baldé)

Published

on

A écouter certains « ANALYSTES » l’on pourrait croire que OUI, mais quelle est la réalité ?

D’abord il est important de préciser qu’une élection présidentielle est totalement différente d’une élection communale.

Une élection présidentielle n’a qu’une seule circonscription électorale : c’est le TERRITOIRE NATIONAL, tandis que les communales en république de GUINEE ont 342 circonscriptions électorales.

Le BL a obtenu lors de la présidentielle de 2015, 54 718 voix sur toute L’ÉTENDUE DU TERRITOIRE NATIONAL et à L’ÉTRANGER.

Or, à l’occasion de ces communales, le BL n’a bataillé que dans 45 circonscriptions sous ses couleurs et 6 circonscriptions en coalition.

Comment peut-on comparer un résultat obtenu dans tout le pays à celui engrangé au 1/7 du même territoire ? De la mauvaise foi.

Pour une analyse objective, il faut comparer les résultats obtenus par le parti dans chacune des localités où il était candidat :

En 2015, dans la préfecture de Guéckédou, le Bl a obtenu 15 387 voix contre 16 184 en 2018.

A Kissidougou, 2 566 en 2015 contre 8 304 voix dans seulement 7 circonscriptions. Je rappelle que la préfecture de Kissidougou a plus de 10 circonscriptions électorales et le BL a eu des voix et élus dans presque toutes ces localités.

A Lola, 1 252 contre 1 788 seulement à Gueasso.

A Pita, 819 contre 596 seulement à Brouwal Tappé et Timbi-Tounni où nous avons d’ailleurs un district à gérer. En attendant Pita centre où nous avons un élu aussi.

Globalement, messieurs les analystes, dites-moi en quoi ce parti a-t-il chuté ?

Chers analystes, je vous invite sereinement à analyser avec moi un autre critère d’évaluation d’une élection :  le TAUX DE PARTICIPATION.

Je vous rappelle si vous ne le saviez pas, que c’est le fichier de 2015 qui a été utilisé pour les élections communales (les guinéens de l’étranger n’ont pas le droit de vote pour les élections communales).

En 2015, le taux de participation était à 68,4% contre un taux de participation qui est aux alentours de 40%.

Dites-moi, comment peut-on espérer avoir les mêmes chiffres avec un taux de participation nettement différent ?

Avec le bon sens, vous comprendrez aisément que cela est impossible.

Pour être dans le concret messieurs et surtout vous aider à vous débarrasser de la haine qui vous ronge, essayons de comparer les résultats d’autres partis politiques qui ont participé à ces deux élections :

Le RPG ARC-EN-CIEL a obtenu 2 285 827 voix en 2015 contre à peu près 1 300 000 voix en 2018 ;

L’UFDG a quant à lui eu 1 242 362 voix lors de la présidentielle contre à peu près 800 000 voix en 2018.

Pour ne pas vous encombrer de chiffres comme vous semblez les détester dans ce cas, arrêtons-nous là messieurs !!!

Dites-moi au vu de ces résultats, quel est le parti qui n’a pas alors chuté selon votre raisonnement ?

Donnez-moi le nom d’un seul parti qui a participé aux deux scrutins et qui a eu plus de voix aux communales ?

C’est un défi messieurs les analystes.

Ensuite, je rappelle que le Bloc Libéral est le sixième parti en termes de nombre de listes déposées derrière le RPG AEC, UFDG, UFR, Coalition PADES et UPR.

Malgré cela, le BL confirme sa place de quatrième sur l’échiquier politique guinéen avec plus de 100 conseillers élus en attendant le reste des résultats qui va forcément revoir à la hausse ces chiffres.

Le Bloc Libéral grandit messieurs et vous ne pourrez rien faire pour l’arrêter.

C’est bien de s’autoproclamer analyste mais faudrait au moins une dose de sincérité, d’honnêteté et de clairvoyance.

Avant toute analyse, vérifiez vos informations et essayer d’être même si c’est difficile pour vous un peu impartial.

A bon entendeur salut !!!

THIERNO BOUBACAR BALDE 

Président du CNJ et président de la commission en charge des questions électorales du Bloc Libéral.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook