Hausse du prix du pain à Labé ? ”Le préfet promet de sanctionner tout boulanger qui augmenterait le prix” (DPC)

Print Friendly, PDF & Email

On vous disait dans une de nos dépêches que lors d’une rencontre tenue par la coopérative régionale des boulangers de Labé (principale ville de la Moyenne Guinée], la corporation avait décidé d’augmenter le prix du pain de 1000 gnf sur le prix habituel sur le marché à partir du lundi 25 janvier prochain. Quelques heures après la publication de cette information par votre quotidien électronique, le préfet de Labé est sorti de son silence et tapé du poing sur la table avant de menacer de sanctionner tout boulanger qui se hasarderait à augmenter le prix d’une baguette de pain.

L’information nous a été donnée par le directeur préfectoral du commerce de la Cité de Karamökö Alpha mö Labé. 

« C’est depuis le vendredi passé, que j’ai reçu un e-mail du Ministre relatif à la fixation des prix de la farine et du pain. A notre grande surprise, hier soir je suivais le journal, le président de la coopérative régionale des boulangers de Labé a dit à l’issue d’une concertation avec tous les membres de leur association. Il a été décidé d’augmenter le prix du pain de 3mille à 4 mille francs à partir du lundi prochain. Connaissant les tenants et les aboutissants, aujourd’hui je suis allé vers M. le  préfet pour le tenir informer de ce qui se passe à travers la ville. M. le préfet m’a instruit d’appeler le président des boulangers pour une concertation. Le préfet a été très clair, puisque officiellement, ni le prix de la farine ni le prix du pain n’a augmenté. Alors, il va sans dire qu’on ne peut pas tolérer cela dans la préfecture de Labé. Donc le préfet a clairement dit au représentant des boulangers que tout boulanger qui peut produire le pain et vendre à 3000 francs n’a qu’à continuer à produire le pain. Et tout boulanger qui n’est pas prêt à vendre à 3 mille d’arrêter les activités en attendant, pour ne pas être en mal avec la loi. Les boulangers ont également donné certains détails par rapport aux vendeurs de farine de respecter le prix qui est officiellement fixé jusqu’à nouvel ordre », explique Alséyni Diaby, le directeur préfectoral du commerce. 

Une décision à laquelle s’est soumise la coopérative des boulangers de la région de Labé. D’ailleurs à en croire leur responsable, ils vont sensibiliser leurs membres pour faire respecter cette décision des autorités. 

« Nous avons pris bonne note de la décision des autorités particulièrement du préfet, nous interdisant de ne pas augmenter le prix du pain. On ne peut pas défier les autorités, nous allons nous plier à la décision. Mais nous leur demandons de nous aider à diminuer le prix du sac de farine. Dès aujourd’hui, nous allons commencer de sensibiliser les membres de notre coopérative, histoire de renoncer à cette augmentation », promet Daouda Sow. 

Tidiane Diallo correspondant régionale Labé. 

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.