Heurts liés à la Covid-19 et à l’électricité : Cellou Dalein demande aux Guinéens d’agir pour le départ d’Alpha Condé

Print Friendly, PDF & Email
Les violences meurtrières enregistrées mardi dans les villes de Coyah, Dubréka et Kamsar ont mis le  président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Cellou Dalein Diallo dans tous ses états. Sur sa page Facebook, il a pointé du doigt le président Alpha Condé, estimant que la seule solution à ces violences est son départ à la tête du pays.
“Décidément, rien ne peut arrêter la main meurtrière de Alpha Condé. Ni la pandémie, ni le mois saint de Ramadan, ni l’extrême pauvreté qui assaille son peuple, rien ne le retient. Il continue de faire arrêter, séquestrer et tuer, à bout portant et sans motif, ses compatriotes. Ce mardi, ce sont 7 citoyens dont 1 à Kamsar, 1 à Dubréka et 5 à Coyah qui sont tombés sous les balles des forces de l’ordre. Peuple de Guinée, seul le départ de Alpha Condé peut mettre un terme au carnage récurrent de tes enfants. Mobilisons nous en conséquence !”, a fait savoir l’opposant.
Ces manifestations se sont simultanément déroulées mais pour des raisons différentes. À Coyah et à Dubréka, les manifestants ont protesté contre l’érection de barrages pour isoler Conakry à cause du coronavirus. A Kamsar, les heurts visaient le manque d’électricité.
Thierno Sadou Diallo 
+224 662 76 75 74
1 Commentaire
  1. modou 3 semaines il y a
    Repondre

    cellou tu n’es rien et tu ne seras rien en guinee sale voleur!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!