Hommage à l’entraîneur Lappé Bangoura ! (Par Ibrahima Kandja Doukouré)

Print Friendly, PDF & Email

 

En Guinée, si l’équipe ne se qualifie pas ou est éliminée, on chasse l’entraîneur et le problème est qu’on a trop demandé les départs des sélectionneurs même si le problème n’a jamais été résolu. Je sais que je n’ai jamais su bien jouer au football même s’il est élémentaire de dire que pour avoir une bonne sélection, le problème ne se pose pas qu’au niveau de l’entraîneur. Il s’agit de tout un système dont les éléments doivent s’entraider et surtout aucun d’entre eux ne doit être défaillant.

Nos équipes sont à l’image de notre pays. Tant que les choses sont caractérisées par la démagogie, la propagande, la promotion des incompétents, l’ethnocentrisme, le manque du patriotisme, la croyance que ce sont seulement les autres qui sont les problèmes, … aucun élément (made in Guinea) ne portera de fruits. Combien des stades avons-nous ? Combien des centres de formation pour les jeunes avons-nous ? Quelle est la qualité de notre championnat national ? Combien de nos joueurs sont soutenus à l’international. Bien que je sois optimiste de l’avenir de la Guinée mais le problème est vraiment là. Si l’entraîneur Bangoura avait de la magie, la seule chose qu’il voudrait serait de voler cette coupe car au-delà de son salaire, il s’agit de sa patrie. Rien n’est plus beau qu’avoir un compatriote entraîneur sélectionné parmi beaucoup d’entraîneurs occidentaux à cause de sa compétence ; ça au moins a été un progrès pour notre football.

Ibrahima Kandja Doukouré

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.