Humanitaire : la fondation internationale Maria Rosa Mystica s’installe en Guinée

Print Friendly, PDF & Email

Ayant pour président fondateur Kouassi Kouadio Lucien d’origine guinéenne, la fondation internationale Maria Rosa Mustica (FIMRM) est désormais présente en Guinée. A travers un point qui s’est tenu ce vendredi, 2 juillet 2021 à son siège social au quartier Camayenne, ses responsables entourés par leurs partenaires ont expliqué le bien fondé de sa venue sur le sol guinéen et ses objectifs majeurs.

Selon Parfait Téhé, Directeur exécutif de ladite fondation, leur structure (fondation) est créée en 2017 et a commencé à œuvrer en Côte d’Ivoire.

« Son fondateur est un ancien footballeur professionnel et aujourd’hui homme d’affaires prospère. Cette vocation est partie du décès de sa mère par manque de 2 euros pour se faire soigner. Il a promis d’aider les personnes démunies quand il aurait les moyens. Chose qu’il a tenue à travers les nombreux actes que la fondation ne cesse de poser dans divers domaines dont les constructions et équipement d’hôpitaux, d’écoles et centres de formation, de cantines scolaires, soutien aux femmes pour leur autonomisation. Ce qui a valu à la fondation des distinctions dont celle de la meilleure fondation des œuvres sociales en 2019 », dira-t-il entre autres avant d’indiquer que la fondation est présente dans 17 pays.

Poursuivant, il dira qu’ils ont décidé de venir en Guinée parce qu’il y avait des besoins et des intérêts particuliers. « L’intérêt, c’est par rapport à l’origine de notre président fondateur qui a des liens très forts avec la Guinée, en particulier avec Kissidougou. A partir ce moment, il a essayé de retrouver ses origines de par son grand-père. Et c’est à partir de là que l’idée de pouvoir faire quelque chose ici, en Guinée, est née », a-t-il mentionné tout en rendant hommage à quelques hauts cadres natifs de Kissidougou dont le président de la Cour des Comptes, Mohamed Diaré, le Haut représentant du chef de l’Etat, Claude Kory Kondiano et le premier questeur de l’Assemblée nationale, Michel Kamano qui, à l’en croire, ont joué des rôles primordiaux pour la venue rapide de cette fondation en Guinée.

Prenant la parole, président-fondateur de la fondation a précisé qu’il a perdu sa mère à l’âge14 ans et qu’il a prié Dieu de lui donner des moyens pour aider les pauvres. « Dieu m’a béni, je suis allé en Europe, et je suis revenu au pays. La seule chose que je dois donner et que ma maman soit satisfaite, c’est pour créer une fondation pour aider et c’est ce que je fais. »  

Pour la Guinée, la fondation s’engage sur cinq (5) objectifs à savoir : la constriction et l’équipement d’hôpitaux, la prise en charge scolaire et la formation, l’autonomisation des femmes et des jeunes, les logements sociaux, l’aménagement de l’environnement et le développement

Aux dernières nouvelles, le siège social de la fondation sera inauguré ce samedi 3 juillet à 10 heures et le lancement de ses activités est prévu le même jour à 14 heures sous la présidence d’honneur de la Première dame de la République.

Youssouf Keita                                                                     

+224 622285400

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.