Humanitaire : La Miss University Guinée 2018 au secours des nourrices de l’hôpital Ignace Deen

Print Friendly, PDF & Email

La maternité de l’hôpital Ignace Deen a reçu ce vendredi, 13 mars 2020, un don de la Miss University Guinée 2018, Halimatou Sow. A la fois African Miss University 2018 et présidente de la fondation African Pride Fundation, le projet de cette Miss est de promouvoir le textile africain et notamment celui guinéen.

Il s’agit d’un don de plusieurs kits de bain, pampers, savons et de jus aux nourrices de la maternité afin de leur porter assistance. Pour la Miss University, ce choix de la maternité d’Ignace Deen s’explique par le fait que « tout d’abord, je suis là parce que je suis femme et je suis appelée à être maman et également parce que c’est le mois de la femme. Donc la femme est à l’honneur. On s’est dit cette fois-ci qu’on ne va pas aller dans les orphelinats, on ne va pas aller rencontrer les mendiants mais par contre, on va venir voir nos mamans qui sont malades hospitalisées et qui sont là à souffrir pour nous mettre au monde. Aujourd’hui, on a donné des baignoires suivant être utilisés pour les laver, on a donné du savon, on a donné des jus pour les mamans, on a donné des pampers et puis c’est tout », a estimé Halimatou Sow.

Plus d’une dizaine de femmes ont bénéficié de ces cadeaux. Un geste qui touche énormément Hawa Kéita maîtresse de stage  à la maternité d’Ignace Deen.

« C’est une grande satisfaction pour nous, nous sommes vraiment contents. Il y a toujours des Miss qui viennent donner et elle vient s’ajouter à ce groupe là. Nous sommes vraiment contents, nous la remercions et nous prions qu’elle puisse le faire à chaque fois que Dieu lui donne les moyens pour qu’elle puisse assister les femmes hospitalisées, césarisé de la maternité et les enfants malades de la pédiatrie alors merci à la Miss université. On demande aussi à toute personne qui peut venir assister les malades de venir les assister parce qu’il y a d’autres personnes qui viennent ici et qui n’ont rien. C’est vrai que l’accouchement est gratuit, la césarienne est gratuite, mais il y a beaucoup de choses aussi derrière. Par exemple, la prise en charge de la personne même qui est alitée. Dès fois, ils n’ont même pas de quoi à manger et même pas quoi même mettre aux nouveaux nés », a-t-elle déploré.

A noter que la Miss s’est également rendue au service pédiatrique pour offrir des cadeaux aux enfants malades.

Maciré Camara 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.