Humanitaire: le FDSI et l’ANAM du Mali signent un partenariat à Conakry

Suite à plusieurs échanges de courrier et des concertations, l’Agence Nationale d’Assistance Médicale du Mali (ANAM) et le Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) ont signé hier vendredi 24 juin 2022, à Conakry, un accord de partenariat de travail, pour faire de la protection sociale des indigents un véritable outil de développement.

La cérémonie a eu lieu à la Direction Générale du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) devant les représentants des 2 directions. 

Les deux Directeurs de deux (2) pays frontaliers (Mali-Guinée) ont chacun à tour rôle remercié les  2 Chefs d’État respectivement, le colonel Mamadi Doumbouya président de la transition en Guinée et le colonel Assimi Goïta Président de la République du Mali. Ils ont promu de travailler main dans la main pour le bonheur des deux pays frères. 

Après signatures et échanges des rapports, le directeur de l’Agence Nationale d’Assistance Médicale du Mali (ANAM-Mali) Ahmed Ben Hamane Traoré a, à sa prise de parole, rappelé que cette direction qu’il dirige aujourd’hui a vu jour en 2009 et elle a une certaine expérience, dit-il,  dans la prise en charge des indigents depuis un certain temps. À l’en croire, « Nous avons vu que la République sœur de Guinée évolue dans le même secteur que nous à travers le dynamisme du directeur général du FONDS qui est rentré en contact pour qu’on puisse aller dans le partage d’expérience entre nos 2 structures. Et c’est dans ce cadre que nous sommes là. Vous venez juste d’assister à la cérémonie de signature qui a fixé déjà les cadres de collaboration, il y aura d’abord le renforcement des capacités, il y aura des échanges des documentations entre nos structures, la participation aux séminaires. Nous allons faire entre nos 2 structures des appuis conseils, ce qui va aider l’ensemble de nos structures à avancer dans les dispositifs de prises en charge de nos populations cibles que sont les indigents», a-t-il rappelé dans son intervention. 

Poursuivant, le Directeur Général du FONDS de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) Lansana Diawara a fait savoir que le plus important, c’est que c’est les 2 structures qui vont travailler ensemble et elles tireront chacun l’essentiel de ce qui la concerne pour aller de l’avant. « Ce jumelage entre les deux directions permettra d’ouvrir une voie prioritaire d’échanges entre les deux structures, de sensibiliser, d’encourager leurs personnels respectifs à une réflexion et à des échanges d’idées sur les grands enjeux de la couverture sociale sanitaire universelle, de la protection sociale, de créer un sentiment d’identité et d’appartenance à un espace commun », dira le Directeur de cette structure humanitaire stratégique avant d’ajouter ceci: «Nous avons des visions communes, donc il est important à travers ce partenariat de développer des axes stratégiques en termes de réflexion mais en termes d’expérience aussi. C’est un partenariat qui viendra renforcer nos 2 structures mais tout cela grâce à la clairvoyance de nos 2 Chefs d’États puisque quand des structures soeurs des pays frères essayent de s’embrasser pour regarder la même vision c’est parce qu’ils ont réalisé que la volonté manifeste de nos 2 Chefs d’État qui représente la colonne vertébrale de ce partenariat, nous ne pourrons que remercier les 2 Chefs d’État mais également afficher notre volonté d’aller plus loin et assoir des bases solides dans le cadre de la protection sociale mais dans le cadre aussi de la mutualisation de nos différents efforts…Nous sommes très heureux qu’ils se déplacent parce qu’il y a une semaine il était encore chez nous pour une mission de travail sur notre invitation. Nous espérons, dans les mois à venir,  effectuer une visite de travail pour évaluer notre partenariat  et s’il est question de réorganiser ce plan de partenariat pour le renforcer davantage »

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.