Connect with us

Societé

Ibrahim Governance Weekend : Abidjan accueille l’événement (de notre envoyé spécial)

Abidjan, la grande métropole de la Côte d’Ivoire accueille à partir de ce vendredi 5 avril Ibrahim Governance Weekend (IGW) de la Fondation Mo Ibrahim qui se tient à l’imposant Sofitel hôtel Ivoire autour du thème « La jeunesse africaine : migration faute d’emplois ? ».

Hier, dans l’enceinte du réceptif hôtelier, Nathalie Delapalme, directrice éxécutive de la Fondation Mo Ibrahim, a présenté à la presse Ibrahim Gouvernance Weekend. Elle est revenue sur les principales conclusions de la dernière édition du Rapport du Forum Ibrahim.

Selon Delapalme, le choix de la Côte d’Ivoire pour abriter la 12è édition des assises de la Fondation qui s’achève le 7 avril prochain n’est pas fortuit. La Côte d’Ivoire, dit-elle, est un beau pays qui a fait un bond extraordinaire ces 10 dernières années dans l’indice de gouvernance Mo Ibrahim quand bien même elle se classe 22è sur 54 pays africains. « On a choisi la Côte d’Ivoire pour abriter IGW qui est un pays magnifique au parcours exceptionnel. (…) La Côte d’Ivoire a accompli un parcours très remarquable dans l’indice Ibrahim de gouvernance au cours de ces dernières années. En terme de performance sur la décennie écoulée 2010-2019, le pays réalise le plus beau parcours du continent. C’est vrai, il est encore au 22ème rang sur les 54 pays, mais pour nous c’est important de saluer ce parcours », salue-t-elle. Ajoutant que « le choix du thème du forum porté sur l’immigration africaine nous paraissait parfaitement adapté à un pays qui est à la fois un transit mais aussi un lieu d’accueil des populations migrantes ».

Poursuivant, la directrice exécutive de la Fondation a rappelé que tous les frais liés à l’événement sont entièrement pris en charge par la Fondation. Non sans souligner que cette édition rendra un hommage appuyé à l’ancien secrétaire général de l’ONU le Ghanéen Kofi Annan qui est « l’un des plus grands personnages du continent africain ».

Plus loin, Delapalme a dédramatisé la problématique de la migration. A l’en croire, elle n’est pas propre qu’à l’Afrique. C’est un fait vieux qui touche toute la planète ». Elle a par ailleurs salué la forte croissance économique du continent mais regretté que cette croissance ne profite pas toujours aux populations.

La directrice exécutive a également parlé des critères de l’indice Mo Ibrahim, des retombées de l’événement. Sur ce dernier point, elle informé la venue de nombreux médias et d’au moins 800 participants.

« Cette année, le IGW sera axé sur le sujet clé des migrations africaines. Plusieurs débats seront menés par des intervenants africains et porteront sur les difficultés et les possibilités que présentent les migrations extra et intracontinentales, ainsi que leurs principaux liens avec les attentes des jeunes, l’emploi et la mobilité », précise une note distribuée à la presse.

Mamadou Savané, envoyé spécial à Abidjan

+22541865877

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook