Ibrahima Bangoura, VP : “à l’UFR, nous avons décidé cette année d’avoir le pouvoir coûte que coûte”

Print Friendly, PDF & Email

Se prononçant ce samedi 5 septembre 2020 sur l’attaque du domicile du Kountigui Elhadj Sèkhouna Soumah de la Basse Guinée, le vice-président (VP) de l’Union des Forces Républicaines (UFR) parle d’un pouvoir sans limites. Selon Ibrahima Bangoura, jamais il n’avait été question de l’attaque du domicile d’un Kountigui en République de Guinée. 

« C’est la première fois que nous voyons un Président ordonner l’attaque du domicile d’un Kountigui en y jetant des bombes lacrymogènes qui (gaz lacrymogènes ndlr) s’attaquent aux yeux des gens et rendent difficile la respiration. Ils n’étaient pas rassemblés sur la voie publique, ils n’étaient pas rassemblés dans une cour, ils étaient dans une maison et ils y sont allés jeter des gaz, chez Elhadj Sèkhouna à Tanènè. Cela ne s’est fait nulle part si ce n’est à Tanènè. Depuis que cela s’est fait nous avons tous compris que ce pouvoir n’a pas de limites. Et pourtant il n’existe rien dans ce monde qui n’a pas de limites. C’est pourquoi à l’UFR, nous avons décidé cette année d’avoir le pouvoir coûte que coûte. Les Guinéens nous ont fait confiance. Depuis 2000 nous avons dénoncé la gouvernance du pays, c’est pourquoi le président Sidya est venu. Aujourd’hui nous voyons des choses auxquelles nous ne sommes pas habitués, la gouvernance actuelle du pays est pire que celle de 2000. Le nombre de personnes tuées depuis notre opposition au 3ème mandat a atteint 100 personnes le jeudi. Depuis le 14 octobre, 100 personnes ont été tuées. De 2011 jusqu’à aujourd’hui, 204 personnes ont été tuées », a dénoncé Ibrahima Bangoura, vice-président de l’UFR.

Poursuivant, Ibrahima Bangoura assure que l’UFR obtiendra le pouvoir coûte que coûte cette année. 

« C’est le pouvoir que l’UFR est venu chercher, il cherche le pouvoir et il a décidé qu’il l’obtiendra cette année de 2020. Ce pouvoir, l’UFR le veut pour cette fois. Nous avons dit au Professeur Alpha Condé que le 3ème mandat ne sera pas possible. Nous ne resterons pas à ses côtés. Lui, il cherche le 3ème mandat et il veut que nous soyons avec lui, jamais ce 3ème mandat n’aura pas lieu (…). Ce pouvoir que l’UFR cherche, il l’obtiendra cette fois-ci s’il plaît à Dieu et à son Messager. Parce que ce n’est pas notre volonté que notre pays soit ainsi, ce n’est pas notre volonté que nos enfants soient ainsi, ce n’est pas notre volonté que nos femmes soient ainsi », martèle notre interlocuteur.  

Maciré Camara 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.