Ibrahima Kalil Konaté remet ça : ‘’cette grève n’est pas légale, elle est aussi sauvage’’

Print Friendly, PDF & Email

Le syndicaliste Aboubacar Soumah a, apparemment, peu de chance de s’asseoir avec Alpha Condé, négociateur chef en Guinée, pour parler de trêve. En tout cas, la sortie hier du ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation pour défendre son budget devant les députés met un trait à cette probabilité.

Devant le pupitre, Ibrahima Kalil Konaté K² a réitéré sa position : “cette grève est sauvage et illégale”.

« (…) Je remercie l’honorable député Goyo Zoumanigui de l’UFR qui a eu la gentillesse de venir demander une minute de silence pour les enfants qui sont morts dans cette grève sauvage et illégale, j’insiste et je persiste. Je mets au défi toute personne qui me dira le contraire. Donc, c’est pourquoi, il faut dire haut et fort que cette grève n’est pas légale, elle est aussi sauvage. (…) », dit K2.

Depuis plusieurs jours, une grève syndicale dirigée par le secrétaire général adjoint du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) paralyse en partie le système éducatif guinéen. Les meneurs qui font fi de la plateforme revendicative de leur centrale syndicale réclament à l’Etat 8 millions de francs guinéens comme salaire de base.

Elisa CAMARA

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.