Ibrahima Keita : ‘’je soutiens entièrement M. Abdourahmane Sano’’

Print Friendly, PDF & Email

Suite à la sortie du coordinateur national du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) Abdourahmane Sano dans Jeune Afrique –qui fait polémique-, Ibrahima Keita, activiste, responsable politique membre dudit Front a pris sa défense dans un message envoyé à Mediaguinee…

“Je soutiens entièrement M. ABDOURAHMANE Sano, le coordinateur national du FNDC dans sortie médiatique, si les politiques n’ont pas réfléchi après tous ces Morts et blessés en violant les principes et la charte du FNDC et penser à une éventuelle participation à une quelconque élection avec Alpha Condé qui est en violation flagrante de notre constitution. Je pense que les responsables de la société civile, membres de la plateforme ont le droit et devoirs de rappeler que nul n’est indispensable, ce qu’ils oublient que Sano est un acteur incontournable dans ce processus, d’ailleurs je témoigne si le FNDC a manqué quelque part l’objectif, c’est bien les bâtons politiques et ego des acteurs politiques qui sont les responsables, sinon le plan qui était établi par Sano au début du combat au mois  d’octobre après les manifestations du 14,15,16 était clair , si les partis politiques avaient accepté cette initiative pour finir avec cette histoire de troisième mandat nous n’en serions pas là. Mais, il ont profité de notre incarcération pour mettre leurs agenda en place, Sano a gardé cette affaire en lui, pour ne pas créer de bicéphalisme dans l’organisation… Les politiques ont toujours empêché le coordinateur national de dérouler son plan d’action par crainte que celui-ci n’en déroule un agenda personnel.

En tout, je crois l’heure est venue pour qu’ils puissent prendre ses responsabilités, tout ce qui adviendra les politiques, qui ont décidé en violation de leurs engagements au sein du FNDC, seront tenus pour responsables. Que le peuple soit averti.

Je prie pour le repos de l’âme de nos martyrs, que tous les blessés recouvrent la santé et que les détenus politiques soient libérés.”

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.