Ibrahima Khalil Kaba prend les rênes de la diplomatie : l’espoir d’un renouveau !

Print Friendly, PDF & Email

La grande salle de conférence du Ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger a servi de cadre vendredi à la passation de témoin entre les ministres entrant et sortant. Mamady Touré a passé la charge du Ministère à Ibrahima Khalil Kaba, précédemment ministre directeur de cabinet à la Présidence de la République.

La cérémonie a été présidée par le ministre d’Etat, ministre Secrétaire général à la Présidence Naby Youssouf Kiridi Bangoura, devant les cadres dudit département, amis, familles, collaborateurs ainsi que des ministres et hauts cadres de l’administration guinéenne. Les deux ministres à leurs prises de parole ont remercié chacun le Président Alpha Condé et le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana pour la confiance placée en leurs personnes pour conduire le stratégique département des Affaires étrangères.

Pour le désormais ex-ministre des Affaires étrangères, « comme ce fut mon cas en 2017 lors de la Présidence guinéenne de l’Union Africaine, vous prenez fonction à un moment important pour la diplomatie guinéenne en ce que notre pays vient d’accéder à la présidence du Groupe des 77 et la Chine, qui est la plus grande organisation intergouvernementale au sein du système des Nations Unies. L’accession de la Guinée à la présidence du Groupe des 77 suscite un engouement particulier de nombre de nos partenaires dont le Secrétaire général des Nations Unies, la Chine, la Turquie, ou encore le PNUD, qui se sont tous engagés à accompagner notre pays pour le succès de son mandat ». Et d’ajouter : « comme vous le savez, la réforme est un processus continu et non un événement statique, je voudrais en cela souligner que de nombreux défis aussi importants les uns que les autres restent à relever. C’est pourquoi je vous encourage, Monsieur le ministre, à poursuivre les chantiers ouverts, au nombre desquels : la mise en œuvre des recommandations de la Conférence diplomatique ; l’application effective de la carrière diplomatique et consulaire, à travers la signature du décret et la mise en œuvre des textes y afférents, pour mettre fin à la sédentarisation et au manque de rotation de nos diplomates ; le déménagement de notre Ministère à son nouveau siège sis à Koloma ; la finalisation par la Commission interministérielle de la rationalisation de nos contributions financières aux organisations internationales ; l’amélioration continue de la gestion du courrier au sein du Département ; le renforcement des capacités des cadres, à travers l’opérationnalisation rapide du CEFOPED et l’amélioration de l’usage de l’outil informatique ; l’amélioration et de l’exécution du budget du Département ; l’amélioration des conditions de travail au département central ».

Pour sa part, le ministre entrant Ibrahima Kalil Kaba, dans un langage limpide promet de poursuivre les chantiers déjà entamés par son prédécesseur.

« Je viens dans ce Ministère avec un esprit de confiance, d’abord la confiance en votre engagement Mesdames, Messieurs les cadres, ensuite vos capacités de mettre en œuvre les conclusions et recommandations(…) il s’agira de relever un défi politique et économique et un défi politique et environnementale, un défi social et culturel, un défi juridique et consulaire et aussi un défi administratif et financier », s’est engagé celui qui est appelé à mettre fin à la diplomatie aléatoire de son pays.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.