Ibrahima Sory remonté contre la sortie du livre de K² : ‘’pourquoi attendre à la veille d’un remaniement ?’’

Print Friendly, PDF & Email

Depuis quelques jours, le livre ‘’la détention arbitraire d’Alpha Condé : Rétablir la vérité’’ de l’ancien ministre de l’Education nationale, Ibrahima Kalil Konate dit ‘’K²’’ dont la vente a été interrompue par le président Alpha Condé continue à défrayer la chronique dans le pays. 

Dans cet ouvrage de 131 pages, l’auteur indexe Ibrahima Kassory Fofana (actuel Premier ministre) et Sékou Koureissy Condé d’être les responsables de l’arrestation à Pinè en 1998 du président Alpha Condé.

Un témoignage de l’auteur qui n’est pas du coût du député Dr Ibrahima Sory Diallo pour qui l’heure est à la réconciliation et non aux déclarations  non fondées de nature à entraver la quiétude nationale.

Il l’a fait savoir ce lundi, 28 décembre au cours d’une conférence de presse animée par la convergence des acteurs pour la relève politique (CARP).

« C’est un document qui a attaqué deux grandes personnalités du pays qui ne sont pas des moindres.  C’est normal que les gens écrivent contre les gens si les déclarations sont fondées et justifiées », a-t-il déclaré.

Mais, a-t-il poursuivi, « lorsque vous attendez après 20 ans. Et surtout qu’on est passé deux mandats présidentiels, maintenant nous  sommes dans la 4è République. Il est important de rappeler que cette déclaration est venue au moment où les Guinéens cherchent à se réconcilier. »

En tant que personnalité politique, a précisé le conférencier, « on doit intervenir pour rappeler les gens à l’ordre. Raison pour laquelle nous avons directement ciblé la personne qui a fait le livre. Sait qu’il a été manipulé pour faire ce livre pour révéler aujourd’hui des choses qui peuvent aller dans le sens d’atteindre la grandeur de certaines personnalités dans le pays. Ce n’est pas le moment pour nous… »

Plus loin, il fera savoir que « nous ne sommes pas là  pour défendre Kassory ou critiquer K². Nous sommes  là pour interpeler l’auteur du livre sur les dispositions qu’il a eu à prendre dans le document.  Ce n’est pas hier qu’il a eu cette conspiration, il y a plus de 20 ans. Pourquoi attendre à la veille de la nomination des membres du nouveau gouvernement pour nous révéler que quelqu’un avait conspiré pour tel. Nous allons lui ramener à l’ordre et lui dire qu’il est en train de faire des révélations qui sont de nature à entraver la paix et la quiétude sociale. »   

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.