Ibrahima Touré (FONAL-PRAC) répond aux ténors du RPG : “leur problème, c’est comment se mettre à la tête du parti” (interview)

Print Friendly, PDF & Email

Apparemment, le torchon brûle entre les ténors du  Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), dont le Secrétaire Général  Saloun Cissé, et les jeunes regroupés au sein du Forum National pour Libération du Pr Alpha Condé (FONAL-PRAC ).

Ce samedi 11 décembre, le Secrétaire Général du parti, après la manifestation des jeunes étouffée dans l’œuf par les gendarmes au siège national du RPG à Gbessia, a fait savoir que les jeunes ont reçu les ordres ailleurs et non d’eux. 

Le président du FONAL-PRAC, qui a appelé à manifester ce samedi au siège du RPG à Gbessia pour réclamer la libération du Pr Alpha Condé, a accordé une interview à notre rédaction après avoir été molesté par les gendarmes.
En ce qui concerne la sortie de Saloun Cissé, Ibrahima Touré s’est posé la question de savoir pourquoi chercher les ordres ailleurs ?

«Moi, je suis pas un militant du RPG, j’aime Alpha Condé plus que lui-même. Il a sa position que je respecte. Et  je pense qu’il doit respecter ma conviction aussi, en tant que militant du RPG. Chacun a ses convictions par rapport à la personne du président Alpha Condé. Aujourd’hui, leur problème, ce n’est pas Alpha Condé, leur problème c’est comment se mettre à la tête du parti, c’est ça leur problème. Alpha Condé, ils veulent le sacrifier», accuse-t-il.

Poursuivant, le président du FONAL-PRAC a ajouté ceci: « ils ont tout fait pour me dissuader, pour que j’arrête de réclamer la libération du professeur Alpha Condé. Ils disent de donner la priorité au parti et de laisser Alpha Condé. C’est la position de Saloun. Mais moi, j’ai des positions profondes, il n’a pas d’ordre à me donner en ce qui concerne ma conviction et l’amour que j’ai pour Alpha Condé. Cette conviction, elle est personnelle, je pense qu’elle ne doit pas être touchée par quelqu’un.» 
Pour finir, M. Touré a  lancé un appel solennel aux nouvelles autorités pour qu’ils relâchent les membres du Forum. «Ils ont juste exprimé ce qu’ils ont au fond d’eux. Ils n’ont pas jeté des cailloux, ni blessé quelqu’un. Je pense qu’ils ne doivent pas être inquiétés…Moi,  là où je suis, j’ai trop mal parce qu’ils m’ont frappé avec les lanceurs de gaz lacrymogènes. J’étais avec Général Al Sissi. Ils ont pris mes téléphones, mais heureusement il y a eu faille, nous avons pu s’échapper avant de monter dans le pick-up mais ils ont réussi quand même à arrêter d’autres jeunes.»
Mamadou Yaya Barry

622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.