Idrissa Chérif : ‘’aujourd’hui, un président a été réélu, prônons la paix’’

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien ministre et leader de l’Union pour changement de Guinée (UCG) Idrissa Chérif a salué samedi la réélection du président Alpha Condé. Soutien fort du candidat du Rpg Arc-en-ciel, M. Chérif appelle à la paix et l’unité pour construire une Guinée meilleure. Réaction…

“Je suis très heureux, très ému et en même temps partagé dans la joie avec tous les autres qui sont en joie sur la victoire de mon candidat, le candidat de la rupture, le candidat qui nous permettra de voir des horizons nouveaux. 

En ce qui concerne la réélection du président de la République, je suis très content, j’étais en joie avec mes collaborateurs qui sont tous autour de moi, nous qui avons battu la campagne en Haute Guinée, en Guinée forestière en commençant d’abord par Conakry. Et la somme de cette victoire c’est que ça prouve à tout le monde que c’est tout le peuple qui s’est engagé derrière une seule personne qui est le professeur Alpha Condé. Donc sa réélection me touche énormément. Nous pensons que ceux qui sont en face, il ne faudrait pas qu’il y ait de mauvais perdants, il faudrait qu’il y ait de très bons perdants et toutes les Institutions qui se trouvent dans le pays, s’il y a un problème que les gens les touchent directement. Vous avez la Cour Constitutionnelle qui est là, à laquelle on peut rédiger des textes, c’est tout à fait normal ça aussi c’est la voie de la démocratie. Donc, ils peuvent faire ces plaintes et attendre les résultats avant que les résultats définitifs ne soient proclamés par la Cour Constitutionnelle. Chacun de nous doit accepter d’être la cause de paix. Et que tout le développement soit basé sur la paix et sur la stabilité. Depuis 10 ans, les gens sont dans la rue, il ne faudrait pas qu’avec ces élections on mette encore les enfants dans la rue. Des trains sont renversés, on assiste à une insécurité totale. Il faut vraiment éviter tout ça, il faut que les gens acceptent d’être de très bons perdants et surtout des légalistes. 

Je demanderais à Cellou Dalein Diallo de comprendre que la démocratie c’est une seule voie, pas deux, c’est le respect des textes et lois et lorsque vous respectez ces textes et lois déjà vous êtes en adéquation avec la paix et vous êtes un leader d’un parti politique. Mais quand la paix n’y est pas, on ne peut pas côtoyer un pays qui est dans l’instabilité totale.

Je demanderai aussi aux autres de les respecter, on n’insulte personne, c’est une victoire partagée. Aujourd’hui un président a été réélu, les résultats provisoires ont été donnés par la CENI, avant que la Cour Constitutionnelle ne se penche pour valider ces résultats, il faudrait qu’on fasse le dépassement de soi-même et qu’on essaie de prôner la paix entre nous et qu’il faudrait qu’il y ait ce vivre ensemble. Ce vivre ensemble, il ne faut pas l’oublier, on a dépassé le cap du métissage culturel, et que ça soit dans nos comportements de tous les jours. Il faut que la paix l’emporte surtout”.

Propos recueillis par Maciré CAMARA

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.