Images effroyables des toilettes de Ignace Deen : « ce sont des aléas qu’on ne peut pas gérer », dit Dr Awada

Print Friendly, PDF & Email

Depuis hier, les images répugnantes des toilettes du service traumatologie de l’hôpital Ignace Deen font le tour des réseaux sociaux.

Interpelé ce matin sur l’état d’insalubrité des toilettes de l’hôpital national, le directeur général de l’hôpital national a admis que ce sont des aléas qui sont difficiles à gérer. Mohamed Awada porte un doigt accusateur aux travailleurs qu’ils qualifient de maudits.

« Ce qui fait les difficultés de nos structures, c’est que premièrement, nous ne donnons pas à manger aux malades, deuxièmement, nous n’assurons pas les nourritures et troisièmement, nous ne donnons pas de médicaments aux malades. Avec 500 malades, chaque jour, un va envoyer le déjeuner, un autre, le déjeuner. Chacun vient avec un comportement désobligeant. Les sachets d’eau sont jetés dans les toilettes. Chaque deux semaines, nous sommes obligés de vidanger toutes les fosses septiques. Ça c’est des aléas qu’on ne peut pas du tout gérer. Quand ce sont des maudits qui font du travail n’importe lequel » a lâché Docteur Awada, le directeur général de l’hôpital national Ignace Deen.

Aux dernières nouvelles, la surveillante des toilettes du service traumatologie a été suspendue.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.