Elhadj Badrou, imam de Labé : ‘’on a connu des périodes difficiles en Guinée, mais cette fois-ci c’est pire’’

Print Friendly, PDF & Email

À l’occasion du Maouloud qui marque la naissance du prophète Mohamed (SAW) célébré mercredi 28 octobre, en Guinée à l’instar de plusieurs autres pays musulmans, Elhadj Thierno Mamadou Badrou Bah, premier imam de la grande mosquée de Labé, principale ville du Foutah Djallon, en a profité pour s’exprimer sur les violences post-électorales dans le pays qui ont fait plusieurs morts, des blessés et des dégâts matériels importants. Réaction…

« Il n’est de secret pour personne la situation que traverse le pays actuellement. Tout le monde est inquiet. Nous devons mettre ce Maouloud à profit pour implorer la grâce divine, histoire que la paix règne dans notre pays. Mais pour qu’il y ait la paix, il y’a des conditions : la vérité et la justice par exemple. L’injustice peut engendrer la guerre. Nous avons assisté à plusieurs violences dues à l’élection présidentielle. Des violences qui ont causé des pertes en vies humaines et le prophète Mohamed (SAW) a dit, je le cite ”ce n’est pas possible que quelqu’un ait la force jusqu’à ce qu’il ôte la vie de son semblable”. Donc cette année ce Maouloud coïncide avec une situation critique de la Guinée. Dans l’histoire de la Guinée, nous avons connu des périodes très difficiles mais cette fois-ci c’est encore pire. Nous savons tous ce qui fait basculer un pays dans le chaos, c’est problème inter-ethnique et inter-religieux, des situations qui empêchent tout développement. Nous prions Dieu pour que la vérité soit dite, et que l’injustice soit bannie. Que la paix et la justice règnent dans notre pays. »

Tidiane Diallo, correspondant régionale à Labé 

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.