Immigration clandestine : le jeune guinéen Alsény Bah meurt par noyade

Print Friendly, PDF & Email

Alsény Bah est le nom du jeune d’une vingtaine d’années qui est mort par noyade dans la méditerrané avec plusieurs autres migrants. Cet autre drame s’est produit depuis la semaine dernière. Selon des informations reçues auprès de la famille de la victime, il quittait la Libye pour regagner l’Italie, mais malheureusement le bateau de fortune dans lequel il se trouvait a fait naufrage.

‘’Pour un début, mon jeune frère et l’un de ses amis avaient parvenu à atteindre l’île de Lampedusa. Pour éviter d’être arrêtés et transférés dans un camp, son ami et lui étaient sommés de se cacher des policiers. Quelques semaines de leur arrivée, une équipe (deux de ses amis dont un Français et un Guinéen, ndlr)  a quitté la France pour venir chercher en amont l’ami de mon jeune frère. Il était question de revenir chercher Alsény quelques semaines après pour l’envoyer en France’’, nous explique  Thierno Amadou Bah, l’un des membres de la famille de la victime.

Poursuivant,  notre interlocuteur indique que ‘’c’est pour éviter d’être arrêté à Lampedusa que la victime s’est retournée en Libye pour repartir à nouveau. Après plusieurs semaines que son ami a quitté Lampedusa pour la France, mon jeune frère ne voulant pas être arrêté a préféré se retourner en Libye et revenir à Lampedusa afin d’être évacué par l’équipe (deux de ses amis dont un français et un guinéen ndlr) qui devait quitter la France. Arrivé en Libye puisque la famille avait trop dépensé pour lui, mon jeune frère a décidé de prendre un bateau de fortune sans en informer la famille. Dans ce bateau, il y avait plus de 200 personnes. Seuls quelques dizaines ont pu atteindre l’autre rive. Malheureusement, mon jeune frère fait partie des  morts. C’est l’un de ses amis qui est en France qui nous a informés. Je précise que la famille que nous sommes était déjà au courant de son trajet’’, conclut Thierno Amadou Bah avec larmes aux yeux.

Amadou Tidiane Diallo correspondant à Labé.

+224 620 44 25 83            

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.