Impactés par la Covid-19, les fondateurs d’écoles privées lancent un SOS au gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Pour freiner la propagation du Coronavirus, le gouvernement guinéen a pris plusieurs mesures drastiques dont la fermeture des écoles publiques et privées. Ignorés par le plan de riposte économique à la Covid-19 du gouvernement de Kassory, plusieurs enseignants du privé sont au chômage technique. Face à cette situation, l’association des fondateurs des écoles privées de Guinée (AFEP-GUI), lance un appel au gouvernement guinéen pour venir en aide aux enseignants du privé.

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 22 mai 2020, cette association qui reconnait l’opportunité de la fermeture des écoles en cette période de pandémie, indique tout de même que les écoles privées sont parmi les plus impactées par les mesures du gouvernement contre la pandémie.

« Il faut saluer ces mesures du gouvernement car il convient de reconnaître que le pays à l’instar du monde entier se trouve dans une circonstance exceptionnelle de crise sanitaire sans précédent. Faut-il rappeler qu’en de pareilles circonstances, il faut prendre des mesures exceptionnelles qui doivent bénéficier au plus grand nombre de la population. Il faut donc s’appuyer sur les principes de la doctrine de l’utilitarisme qui prescrit d‘agir de façon à maximiser le bien-être du plus grand nombre des êtres sensibles. Or parmi les êtres les plus sensibles dans le cadre des mesures de lutte contre la COVID-19 figure en bonne place le secteur de l’enseignement privé », a déclaré le chargé de communication de l’AFEP-GUI, tout en précisant que si les autres secteurs connaissent une baisse d’activité à cause de la pandémie, c’est une mesure d’interdiction qui a été imposée aux écoles privées.

« En effet, l’Etat guinéen a décidé de la fermeture générale et totale des établissements publics et privés sur toute l’étendue du territoire national. Il convient de préciser que la plupart des secteurs économiques connaissent une baisse de leurs revenus due à la COVID-19 même s’ils continuent d’exercer leurs activités. En revanche, c’est une mesure d’interdiction d’exercer qui a été imposée aux écoles. Comme pour dire que les parents d’élèves ne peuvent pas envoyer leurs enfants à l’école et par conséquent les écoles ne peuvent pas non plus les recevoir. Une des conséquences graves de cette mesure qui, du reste est dictée par la pandémie qui menace l’équilibre du monde entier est la suspension brutale du contrat de travail des enseignants des écoles privées », a-t-il indiqué.

Parmi, les risques auxquels sont exposés les écoles privées et les enseignants selon l’AFEP-GUI, sont

  1. Le non-paiement du reliquat des frais de scolarité pour 2020 par les parents d’élèves entraîne une cessation des paiements (salaires et autres frais de fonctionnement) au sein des écoles privées
  2. Plusieurs écoles privées en location et / ou endettées auprès des banques, des prestataires, des fournisseurs et des institutions de microfinances ne sont plus solvables.
  3. Les enseignants des écoles ainsi que le personnel administratif assistent impuissamment à la détérioration ou la destruction soudaine et brutale de leur pouvoir d’achat. Comme corollaire, ils tombent dans le dénuement total pouvant pousser certains à la mendicité car ne pouvant plus payer les loyers de leurs résidences, la nourriture quotidienne, les frais de santé et de déplacement.
  4. La précarité dans laquelle les enseignants et les écoles privées tombent est humainement et moralement insupportable
  5. Aux conséquences de la pandémie s’ajoutent les effets pervers des innombrables manifestations politiques et des grèves intempestives des syndicats des enseignants.
  6. Si rien n’est fait beaucoup d’écoles privées risquent de fermer définitivement et cela jouera négativement sur la capacité d’accueil du secteur privé. Cela aggraverait la pléthore dans les écoles publiques dès la rentrée prochaine.
  7. Thierno Sadou Diallo

+224 662 76 75 74

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!