Impossible même dans les pays totalement au sud! Souffrant de calculs rénaux, elle sort de l’hôpital amputée de ses mains et ses pieds

Print Friendly, PDF & Email

C’est un authentique scandale qui a éclaté au Pérou. À un tel point que le président Pedro Pablo Kuczynski a présenté ses excuses en personne à Shirley Melendez. Souffrant de calculs rénaux, cette jeune femme de 25 ans était entrée à l’hôpital pour se faire soigner mais elle en est ressortie amputée de ses mains et ses pieds.

Shirley Melendez, une étudiante en administration âgée de 25 ans, dénonce une “négligence médicale”. Depuis le 15 janvier, elle a subi trois examens à l’hôpital Guillermo Almenara de EsSsalud. Mais il y a cinq mois, alors qu’elle se croyait guérie, elle a connu de graves soucis pour uriner.

À l’hôpital, l’état de santé de Shirley Melendez s’est empiré. La pose d’un cathéter a provoqué chez elle une infection généralisée. “Les médecins ont voulu me poser un cathéter jusqu’au rein dans une partie du corps qui n’était pas stérilisée”, se souvient-elle.
La faute à qui?
Shirley Melendez, fiévreuse, a été plongée dans le coma. Quelques jours plus tard, elle a été amputée de ses mains et ses pieds à cause d’un virus qui s’était propagé dans son corps. La faute à qui?
“Trois mois plus tard, je suis toujours en vie mais je n’ai plus de mains et de pieds. Pour couronner le tout, j’ai toujours mes problèmes aux reins. Depuis tout ce temps, j’attends toujours une explication”, ajoute Shirley Menendez.
Le président “indigné”
Hier, Pedro Pablo Kuczynski, le président du Pérou, s’est dit indigné par cette affaire.
“Je veux exprimer mon indignation totale. De tels cas ne peuvent plus se répéter dans notre système de santé”, a-t-il reconnu (voir sous l’article).

Par 7sur7

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.