Connect with us

A la Une

Impôts : le ministre du Budget inaugure le secrétariat permanent de suivi des centres de gestion agréés

Published

on

Dans le cadre de la réforme du secteur du Budget, un secrétariat permanent de suivi des centres de gestion agréés (CGA) a été inauguré ce lundi 11 Décembre par le ministre du Budget Mohamed Lamine Doumbouya. C’était dans les locaux de la direction nationale des impôts (DNI). Objectif : aider les opérateurs économiques guinéens à sortir du secteur informel pour le secteur formel.

La création de ce centre de gestion agrée(CGA) qui a connu la présence de plusieurs cadres des impôts et opérateurs économiques du pays dans le cadre de la valorisation du secteur formel est une initiative du gouvernement guinéen en appui avec l’union européenne.

Selon le directeur adjoint des impôts, Michel Beimy, « nous avons constaté depuis notre avènement à la direction nationale des impôts que nombreux sont ceux-là qui ne contribuent pas à la mobilisation des recettes fiscales. Il se trouve aujourd’hui que la mobilisation des recettes est devenue une problématique assez importante qui se pose à la direction nationale des impôts avec acuité.  Le schéma dans lequel nous évoluons aujourd’hui, c’est que peu d’entreprises supportent la charge des impôts, pendant qu’il y a un grand nombre qui ne contribue pas. Ce nombre qui ne contribue pas se trouve logé dans ce qu’on appelle le secteur informel, il est donc paru impérieux de faire à ce que ce nombre qu’abrite le secteur informel puisse le quitter et migrer progressivement vers le secteur formel ».

Au nom des opérateurs économiques, le PDG de la Sonoco (Société nouvelle de commerce), Mamadou Saliou Diallo, s’est réjoui de cette initiative avant d’interpeller le gouvernement à prendre toutes les dispositions pour satisfaire les adhérents de ce CGA et aussi à revoir à la baisse la taxe douanière.

Partenaire technique et financière du projet CGA, la représentante de l’union européenne Esperanza a salué la réalisation de ce centre de gestion agréé, avant d’insister pour le suivi du processus.

« Il s’agit de l’inauguration du secrétariat permanant du CGA qui doit dorénavant recevoir les différentes demandes pour la création des centres de gestion agréé. Vous savez le président de la république, il y a à peu près quelques mois, avait insisté pour que nous puissions intégrer davantage le secteur informel dans l’économie. Et, cela se passe notamment pour ce qui nous concerne par les incitations fiscales, c’est pourquoi nous avons créé ce CGA qui accorde à tout ce qui accepte d’adhérer à ces centres, de pouvoir bénéficier d’un certain nombre d’avantages, 50% pendant 3 ans, 25% l’année suivante et 10% pour la dernière année. Pendant 5 ans, les opérateurs économiques qui acceptent d’adhérer à ce centre bénéficieront des formations en termes de renforcement de capacité sur la gestion de l’entreprise, la tenue des livres comptables. Mais aussi le rapport entre les opérateurs économiques et l’administration« , a expliqué le ministre du Budget Mohamed Lamine Doumbouya.

Répondant aux inquiétudes des opérateurs économiques qui se plaignent de la hausse de la taxe douanière, le ministre du Budget a rassuré : »Nous allons créer un numéro vert pour les opérateurs économiques qui peuvent signaler pour dénoncer certaines pratiques de corruption pour que nous puissions très rapidement les corriger. Ça participe à la transparence dans la gestion de la chose publique ».

Elisa Camara     

+224654957322

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook