Incendie à Ratoma : une maison et son contenu partis en fumée

Print Friendly, PDF & Email

Dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 avril 2021, aux environs de 3 heures du matin, une maison et son contenu ont été consumés par des flammes suite à un court-circuit. Il n’y a pas eu de pertes en vie humaine, nous apprend-on sur place. L’acte s’est produit dans la commune de Ratoma, plus précisément au Quartier Yembeya, Secteur 4, à côté de la Mosquée Condeya. Sur place, les dégâts matériels sont énormes. Du salon aux chambres en passant par les couloirs, rien n’a pu être sauvé des flammes. Le mur, le plafond et les tôles ont aussi payé les frais.

Mohamed Lamine Condé, étudiant,  victime de l’incendie, a raconté le film de l’événement au micro de notre reporter. D’abord, pour commencer il a tenu a rappeler ceci : « Hier nuit, une partie du quartier était dans l’obscurité. Et nous, il y avait le courant chez nous. C’est à 20h, lorsque nous faisons la prière de Nafila que nous avons aperçu un groupe d’électriciens  venir brancher une autre famille sur notre ligne. Et c’est à 3h du matin que nous avons été réveillés par la fumée. Ma petite sœur était couchée dans l’autre chambre, le feu est tombé sur son pied, elle s’est réveillée et a crié. Puis, elle est allée toquer à ma porte. Je me suis réveillé aussi et toute la maison était dans le noir on ne voyait plus rien.», raconte-t-il.

Et d’ajouter : « Ma maman est paralysée, elle ne pouvait rien faire. J’ai fait sortir ma maman dehors ainsi que mes 4 petits frères. C’est entre-temps, les voisins sont venus à notre secours avec des sceaux d’eau, du sable. Pendant 2h, on était en train d’étreindre les flammes, parce que le numéro vert de la Protection Civile ne passait pas. C’est à 6h qu’un jeune du quartier s’est rendu à Nongo pour appeler les Sapeurs-Pompiers. A leur arrivée, ils ont fait plus 1 heure et demie pour pouvoir éteindre les flammes parce que le feu était énorme. Il avait pris toute la maison même le plafond et les tôles.»

Poursuivant, cette famille dit avoir tout perdu et rien n’a été épargné par le feu. « Dans la maison, nous avons tout perdu, les climatiseurs, la télévision, les vêtements, les meubles, le frigo, bref tout. Rien n’a été sauvé. Il y avait aussi de l’argent d’une valeur de 45 millions de francs guinéens.», a-t-il fait savoir.

Pour finir, Mahamed Lamine Condé lance un cri du cœur : « Aujourd’hui je demande aux agents de la Société d’Électricité de Guinée (EDG) de mieux faire leur travail parce que c’est les branchements en surcharge qui ont provoqué le court-circuit…Nous demandons à toutes les bonnes volontés ainsi qu’au gouvernement de nous venir en aide car nous avons tout perdu.»

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.