Incendie au marché de N’zérékoré : ‘’j’ai perdu plus d’un milliard francs guinéens’’ (Souleymane Bérété)

Print Friendly, PDF & Email

Un immense incendie qui s’est déclaré dans la matinée de ce lundi, 4 mai, au grand marché de N’zérékoré, principale agglomération au sud de la Guinée, a fait d’importants dégâts matériels.

Selon nos informations, le centre de vente de téléphones des établissements Tomba et Frères est le plus touché. Car, deux boutiques et leurs contenus ont été réduits en cendres.

Joint par notre rédaction, le patron de cet établissement, Souleymane Bérété  ”Solo”  affirme qu’il a énormément perdu dans cet incendie.

« Moi, je suis actuellement à Conakry. Mais j’ai pu échanger durant toute la journée avec les gérants de mes boutiques qui se trouvaient sur place. Selon eux, l’origine de cet incendie est due à un court-circuit. Comme vous le savez, nos boutiques au grand marché sont alimentées en énergie par des groupes électrogènes installés par des privés. Ce sont les installations du groupe qui nous alimentent qui ont provoqué l’incendie. Les dégâts se sont beaucoup plus accentués chez moi. Car, toutes mes deux boutiques remplies de matériels informatiques, d’écrans de télévision et de téléphones ont été toutes calcinées. Je précise que lesdites boutiques brûlées sont collées et séparées par une vitre transparente. Mes premières estimations vont jusqu’à plus d’un milliard de francs guinéens de perte. En terme clair, j’ai perdu plus d’un milliard de francs guinéens», dira-t-il.

Poursuivant, il a lancé un cri de cœur à l’endroit de l’Etat et de toutes les bonnes volonté afin de lui venir en aide. Car, dit-il, son entreprise (Etablissements Tomba et Frères) emploie de nos jours, plus de 30 jeunes guinéens.

« Je lance un appel pressant à l’autorité compétente et à toutes les personnes de bonne volonté de me venir en aide parce que je suis un jeune entrepreneur qui emploie plusieurs jeunes aujourd’hui. J’ai des boutiques à Siguiri, à Kissidougou, Macenta et Conakry et ce sont des jeunes guinéens qui travaillent dans toutes ces boutiques. La perte d’aujourd’hui à N’zérékoré est énorme. Par conséquent, il faut qu’on nous aide à nous relever pour éviter que ces nombreux jeunes qui travaillent avec nous n’aillent en chômage. »

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

1 Commentaire
  1. Mamadou Barry 4 semaines il y a
    Repondre

    Bon courage mon frère

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.