Incendie au marché Diaka de Kankan : plus de peur que de mal

Print Friendly, PDF & Email

La saison sèche rime toujours avec catastrophe en Haute Guinée. Dans la nuit de ce mercredi à jeudi 19 novembre 2020, un incendie s’est déclaré dans la commune urbaine de Kankan aux environs de 0 heure. Les faits se sont déroulé au marché Diaka, réputé être un grand lieu de restauration, situé au quartier Kabada 1, non loin du grand marché ‘’lOFEBA » en plein centre-ville. Selon les informations recueillies auprès des témoins du drame, la cause de l’incendie n’est pas liée à un court-circuit mais un feu de foyer non éteint qui a atteint un stock de fagots de bois qui se trouvait à coté, avant de s’enflammer et prendre le toit de certaines boutiques. Heureusement, contactés, les sapeurs-pompiers ont immédiatement répondu à l’appel et ont débarqué sur les lieux avec leurs équipements et ont commencé à éteindre le feu. Au bout de quelques minutes, ils ont réussi à le maitriser, alors qu’il tentait de gagner du terrain et consumer les boutiques. Après avoir éteint le feu du foyer, ils ont contacté les propriétaires des boutiques touchées, qui sont venus les ouvrir pour éteindre le feu à l’intérieur.

Mohamed Kébé, détenteur d’un magasin de riz au marché Diaka, raconte : « Un ami m’a appelé entre 23 heures et 00 heures et m’a demandé où je suis. Je lui ai répondu que je suis à la maison, il m’a dit de venir au plus vite qu’il y a un incendie dans ma boutique, je suis venu et j’ai vu beaucoup de personnes sur les lieux, des volontaires et des sapeurs-pompiers ont éteint le feu, il n’y a pas eu de dégât, seulement quelques briques ont été cassées, mais mes sacs de riz n’ont rien eu. »

Bandjou Diakité a aussi un magasin de riz à côté de celui de son prédécesseur, il dit n’avoir rien perdu par la grâce de Dieu et par l’intervention des sapeurs-pompiers.

« Lorsque l’incendie a commencé on m’a appelé à la maison, je suis venu dans les bandes de 00 heure le feu était encore dans leur lieu de préparation, le magasin qui jouxte le nôtre a pris feu, ensuite le nôtre, mais les sapeurs-pompiers l’ont éteint, Dieu merci notre marchandise n’a rien eu. »

Il faut rappeler que n’eût été l’intervention immédiate des sapeurs-pompiers, cet incendie aurait pris de l’ampleur et réduire en cendres ce marché situé au centre-ville de Kankan.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.