Connect with us

Societé

Incendie du siège de la CEPI de N’zérékoré : le FNDC y voit une manipulation des autorités

Published

on

Du berger à la bergère. Les opposants à la nouvelle constitution accusés d’être derrière l’incendie de la CEPI de N’zérékoré survenu dans la nuit du lundi à mardi n’ont pas tardé à réagir. Rencontré ce mercredi, 13 février par notre rédaction, un des membres de L’antenne régionale du FNDC du nom de Moïse Haba a qualifié cet incendie de montages orchestrés par les autorités de la place.

« Ce sont des déclarations que je qualifie de calomnieuses. Ça, ce sont des déclarations de nature à diffamer le caractère des partisans de l’opposition à N’zérékoré. Je sais que ce sont eux (autorités) qui  ont fait au contraire ce montage. Nous étions informés il y a longtemps de cela que depuis que le matériel est venu, ils l’ont débarqué à la résidence du préfet. Pourtant ce n’est pas là-bas que ça doit être débarqué. Et ils ont dû fomenter l’incendie des locaux de la CEPI pour soustraire le matériel et travailler dans les locaux de l’administration où du camp pour faciliter leur fraude et les trucages. Donc, au contraire, moi, je ramène la balle dans leur camp. Ils doivent être poursuivis car, se sont qui savent ce qui s’est passé au siège de la CEPI », réagi le coordinateur du Bloc libéral.

Pour rappel, le local de la CEPI de N’zérékoré a été réduit en cendres dans la nuit du lundi à mardi dans les environs de 2 heures du matin. Un incendie qui ne pourra pas freiner l’évolution du processus électoral en cours, selon présidente de la CEPI, Luopou Francoise Haha.

Amara Souza Soumaoro, Correspondant à N’zérékoré

+224 621 94 17 77

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités