Incendie de la gendarmerie de Tougué : un conseiller communal mis aux arrêts ce mardi (Préfet)

Print Friendly, PDF & Email

Plus d’un mois, c’était le vendredi 28 février 2020, après l’incendie de la gendarmerie préfectorale de Tougué qui abritait le matériel électoral destiné au double scrutin du 22 mars dernier, un troisième suspect nommé Thierno Sadou et conseiller communal de son état, a été arrêté ce mardi 14 avril 2020 avant d’être déféré à la maison centrale de Labé. C’est la fin d’un mois et 17 jours de cavale.

L’information nous a été rapportée par le préfet de Tougué. El hadj Adbourahmane Baldé revient sur le film de cette arrestation.

« C’est le 28 février aux environs de 3 heures du matin, que notre gendarmerie a été incendiée, il y avait le matériel électoral qui a été réduit en cendre. Celui que nous avons arrêté ce mardi, a disparu depuis ce jour. Il est resté caché dans sa maison environ 1 mois et 17 jours. D’enquête en enquête, la gendarmerie a compris qu’il était dans sa maison, finalement il a été arrêté. Nous l’avons déféré à Labé. Il est membre du conseil communal. Si quelques heures après l’incendie il est resté introuvable, ça donne à réfléchir » affirme le préfet de Tougué.

Selon, El hadj Adbourahmane Baldé, cette thèse a été avancée suite au passé de l’incriminé. Avant d’être radié de la gendarmerie, ce conseiller communal sur la liste de l’UFDG, a été condamné à une peine de prison pour complicité de vol à mains armées.

« C’était un ancien gendarme, lorsqu’il est dans les rangs il avait prêté à des bandits son arme de service. Ces derniers, après une opération dans la quelle ils ont été arrêtés, l’avaient cité, il avait été radié de la gendarmerie suite à ça. Un conseiller communal ne peut pas se cacher un mois dix-sept jours, sans qu’il ne soit en mission, donc il a attiré des suspicions sur lui » renchérie, El hadj Adbourahmane Baldé dit Dion Koin.

A noter que sur les trois suspects arrêtés dans ce dossier, deux sont détenus à la maison centrale de Labé, et le troisième à Conakry en attendant d’être présenté à un juge. Affaire à suivre.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.