Connect with us

Insolite

Incroyable- Etre à moins de 3m du président NKurunziza lors d’un match de football est un crime de lèse-majesté (vidéo)

Published

on

L’Afrique n’a pas encore fini avec ses présidents bouffons. Désormais, c’est Pierre Nkurunziza du Burundi, amoureux du cuir rond qui détient la palme d’or des chefs d’Etat les plus incroyables du continent. Tenez, il a jeté en prison des Congolais qui ont osé l’affronter lors d’un match de football auquel il a lui-même participé. Ces Congolais sont accusés de crime de lèse-majesté pour avoir approché le président à moins de 3 mètres sur le terrain. Vidéo…

Mediaguinee

——–

Au Burundi, on ne tacle pas le président Pierre Nkurunziza (AFP)

Au Burundi, deux hommes ayant participé à l’organisation d’un match de football entre une équipe locale et celle du président Nkurunziza ont été écroués, accusés d’avoir aligné des réfugiés congolais qui auraient “fortement rudoyé” le dirigeant.

Au Burundi, un match de football a débouché, jeudi 1er mars, sur l’emprisonnement de deux de ses organisateurs. La rencontre opposait, un mois plus tôt, le club de Kiremba, commune du nord du pays, au Alléluia FC, l’équipe du président Pierre Nkurunziza, ancien professeur de sport qui joue toujours régulièrement.

“Les deux responsables administratifs ont été arrêtés et écroués pour ‘complot contre le chef de l’État’, sur mandat du procureur de la République près la cour d’appel à Ngozi”, a annoncé par téléphone une source judiciaire à l’AFP, qui a requis l’anonymat.

Pourtant membres du parti présidentiel, le CNDD-FDD, ils ont été arrêtés jeudi par la police et le SNR, le Service national de renseignement, qui dépend directement du président.

Ce que la justice leur reproche ? Le recrutement de joueurs parmi les réfugiés congolais du camp de Musasa, à Kiremba, qui auraient malmené physiquement le chef de l’État pendant la rencontre. “Ces Congolais ne connaissaient apparemment pas le président Nkurunziza, parce qu’ils l’ont fortement rudoyé. Ils l’ont attaqué à chaque fois qu’il avait la balle et l’ont fait tomber à plusieurs reprises, alors que les joueurs burundais prenaient soin de ne pas l’approcher de trop près”, a indiqué un témoin cité par l’AFP.

“Complot contre le chef de l’État”

Le média progouvernemental Ikiriho avance une autre version. Les deux hommes seraient poursuivis pour “atteinte à la surêté de l’État”. Les tacles ne seraient en cause, mais ce serait le non-respect des “consignes autour de l’équipe présidentielle”. Normalement, à l’intérieur du Burundi, l’équipe Alléluia FC joue contre des équipes locales exclusivement composées de nationaux, “une façon pour le président Nkurunziza de prolonger la joie d’être avec la population après les TDC [les travaux de développement communautaires, NDLR]”, souligne la source citée par le journal.

La répression et la terreur règnent au Burundi depuis la vague de protestation née en avril 2015 après l’annonce de la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat. “Épuration” ethnique de l’armée, opposants réduits au silence et modification de la Constitution pour faire sauter la limite des mandats présidentiels : le régime burundais s’enfonce dans la violence et transforme le pays en dictature, avertissait en juillet 2017 la Fédération internationale des droits de l’Homme. Selon elle, à cette date, la crise avait déjà fait plus de 1 200 morts, de 400 à 900 disparus, 10 000 personnes détenues pour des motifs politiques et a poussé plus de 400 000 personnes à l’exil.

Avec AFP

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités
  • Emmanuel Macron et la présence militaire française au sahel 6 décembre 2019
    Au menu : la démographie en Afrique. Egalement, la sortie président français Emmanuel Macron en marge du sommet de l’Otan, invitant les présidents des pays du G5-Sahel à Pau en France, est commentée dans la presse.
  • RDC : l’armée nie être complice des ADF 6 décembre 2019
    Le porte-parole de l'armée congolaise considère l'hypothèse d'une complicité "impossible". Un rapport de mai 2015 des Nations unies évoquait pourtant une " ample collusion » entre les FARDC et les ADF. 
  • Les Nigériens agacés par la convocation d'Emmanuel Macron 6 décembre 2019
    Pour entendre leurs positions sur les appels au départ des forces françaises, Emmanuel Macron a convoqué les dirigeants africains du G5 Sahel en France. Mais les propos du chef de l'Etat français passent mal au Niger.
  • Emmanuel Macron jette une pierre dans le G5 Sahel 6 décembre 2019
    Le président français exige des chefs d'Etats du G5 Sahel, une clarification de leur soutien à la présence militaire française sur leur territoire. 
  • Mauricio Pochettino n'est pas dans le plan du Bayern 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne
  • Bayern Munich: Mauricio Pochettino n'est pas envié par le club 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne.
  • RCA : le comité de suivi du processus électoral contesté par l'opposition 6 décembre 2019
    A un an des échéances électorales en Centrafrique, un comité stratégique d’appui au processus électoral a été créé par le gouvernement et cela malgré l’existence de l’Autorité nationale des élections (ANE).
  • Menace de boycott sur la présidentielle en Algérie 5 décembre 2019
    L’élection présidentielle du 12 décembre est peut-être la plus difficile du pays. Les opinions pour et contre sont dans un face-à-face inattendu et seul le taux de participation pourra les départager.
  • Avec la Russie, le baton et la carotte 5 décembre 2019
    Les services secrets russes sont accusés de mener des activités douteuses depuis le territoire de plusieurs pays européens. La presse souhaite alors la fermeté tout en gardant le contact avec Moscou sur certains sujets.
  • Une affaire Skripal façon allemande 5 décembre 2019
    Deux employés de l'ambassade russe à Berlin déclarées personae non grata pour ne pas assez coopérer dans une enquête sur un meurtre commis en Allemagne, qui pourrait avoir été commandité en haut lieu.
  • Nouvelle arrestation d'un militant des droits de l'Homme au Tchad 5 décembre 2019
    D'abord interpellé pour diffamation, Mahamat Nour Ahmat Ibedou est désormais accusé de meurtre et tentative de meurtre. A N'Djamena, comme dans la diaspora, des voix s'élèvent pour dénoncer cette nouvelle arrestation.
  • "Il n'y a pas de complot extérieur contre l'Afrique" A. Ould Abdallah 5 décembre 2019
    Alors que le sentiment anti-français croît de nouveau au sein des populations dans le Sahel, Ahmedou Ould Abdallah, ancien ministre mauritanien des Affaires étrangères, dénonce son instrumentalisation.
  • La place contestée de la Turquie au sein de l'OTAN 4 décembre 2019
    Malgré l'offensive unilatérale de l'armée turque au nord de la Syrie, Ankara reste un membre solide de l'OTAN.
  • Existe-t-il une complicité entre l'armée congolaise et les rebelles ADF ? 4 décembre 2019
    Le spécialiste des questions de sécurité Boniface Musavuli estime que les ADF actuels, accusés du massacre de centaines de civils, agiraient grâce à la complicité de certaines unités des FARDC.
  • L'OTAN en quête d'objectifs communs 4 décembre 2019
    Malgré la signature d'une déclaration finale, l'heure n'était pas à la fête au sommet des 70 ans de l'OTAN à Londres.
  • Tchad: un ex-Premier ministre incarcéré pour corruption 4 décembre 2019
    L’ancien Premier ministre Kalzeubé Payimi Deubet, secrétaire général de la présidence, est accusé de complicité d’escroquerie, d’abus de fonction et de tentative de détournement des deniers publics. Il a été incarcéré.
  • L'Allemagne attendue sur la crise anglophone au Cameroun 4 décembre 2019
    Le conflit dans les régions anglophones a forcé plus de 700.000 personnes à fuir leur domicile et fait plus de 3.000 morts. Après l'échec du dialogue national, la résolution de la crise pourrait venir de l'extérieur.
  • "La soumission n'est pas un choix pour moi" 4 décembre 2019
    Ce 4 décembre, la fondation Right Livelihood remet son prix 2019, souvent surnommé "prix Nobel alternatif". Cette année, le jury a choisi quatre militants pour être lauréats, parmi lesquels Aminatou Haidar.
  • PL : Manchester City ne lâche rien 4 décembre 2019
    Les Citizens se sont largement imposés à Burnley (1-4) et reviennent à huit points de Liverpool, qui affronte ce soir Everton dans le derby.
  • Les personnes handicapées réclament plus d’attention 3 décembre 2019
    Ces dernières ont saisi l’occasion que leur offre la Journée internationale des personnes handicapées pour faire part de leur demande. Le quotidien des handicapés n’est pas facile dans beaucoup de pays en Afrique.