Connect with us

A la Une

L’intercentrale annonce qu’“à partir du 02 août, la base aérienne va être fermée si le gouvernement ne revient pas à 8.000fg” le litre

Ce samedi, à la Bourse du travail, le porte-parole de l’intercentrale syndicale a menacé samedi de faire fermer les services aéroportuaires et portuaires dès le 02 août prochain si leur revendication de ramener le carburant à 8.000fg n’était pas prise en compte par le gouvernement. Avant, Mamadou Mansaré a réitéré que la grève illimitée continue sur toute l’étendue du territoire national.

« D’abord, je commence par vous dire que la grève illimitée sans service minimum est maintenue sur toute l’étendue du territoire national. A partir du 02 Août, la base aérienne va être fermée si le gouvernement ne revient pas à 8.000fg. Ce sera aussi la même chose pour tous les services portuaires et l’approvisionnement. Chaque entité va s’engager, c’est pourquoi votre présence. Déjà les services de l’aéroportuaire : SOGEAC et autres ont fait l’avis de grève qu’ils ont déposé au niveau de toutes les compagnies et au niveau de toutes les chancelleries pour dire qu’à partir du 02 Août, il n’y a pas de travail, tout service sera bloqué au niveau de l’aéroport. Donc, ce sera le même avis qui va être fait au niveau de tous les services portuaires », a annoncé le président de la commission de négociations de l’inter-centrale CNTG-USTG.

Alors que cette grève n’est plus suivie par le secteur du transport, le numéro 2 de l’USTG affirme que l’inter-centrale répondra aux violences en paralysant tous les activités. « Nous félicitons l’ensemble des travailleurs de Guinée, mais surtout, les camarades du transport. De Conakry jusqu’à l’intérieur du pays, nous les félicitons et nous les encourageons. Nous sommes heureux de vous informer que nos camarades qui ont été encerclés, gazéifiés à Labé et emprisonnés, ont retrouvé leur liberté. Ce qui s’est passé à Labé, on ne peut pas vous le décrire. Ils ont encerclé les camarades dans leur siège, ils les ont gazéifiés, ils les ont blessés, tout ce qui était jaune comme véhicule, on a tout cassé, y compris les motos. Vous savez que le jaune c’est la couleur des taxis. La classe ouvrière n’est pas violente, je vous le dis. Mais nous allons répondre par la violence par notre action de cesser toute activité pour paralyser le pays. Puisque ceux qui comprennent que malgré la répression, c’est la voix du peuple qui compte », a-t-il dit.

A rappeler que cette grève illimitée qui est lancée depuis ce lundi 23 Juillet dernier vise au ralentissement de toutes les activités dans le pays en vue de la réduction du prix du carburant à 8.000fg négocié actuellement à 10 000 fg.

Maciré Soriba Camara

+224 628 112 098

Continuer la lecture
4 Commentaires

4 Comments

  1. Sylla

    29 juillet 2018 at 2 h 22 min

    Quel est le lien entre votre combat pour diminuer le prix du carburant et fermer la base militaire qui elle releve de la defense du territoire national et de la protection de tous les Guineens,syndicalistes ou citoyen lambda?
    Mais c’est quoi cette pagaille!!!
    Et si une rebellion éclate ce jour et que l’armée soit incapable de proteger le peuple parce qu’il n’y a pas de carburant dans les MIG 24 et que les chars qui ont courru pour se ravitailler ont trouvé les reservoirs vides a cause de la grève?
    Vous croyez que si les rebelles rentrent à Conakry on va parler de dimunier le carburant? Quand ils sont rentrés à Freetown,le President Sierra Léonnais Tidjane Kaba n’a pas pris la poudre d’escampette pour venir se réfugier à Conakry chez le General Lansana Conté?
    Arretez pour vous là.

  2. Denise

    29 juillet 2018 at 7 h 11 min

    Merci mon frère Sylla pour ton commentaire. Le but de ces gens n’est plus l’intérêt du peuple mais défier le pouvoir. Tous ceux qui refuseront e bosser à l’aéroport pour suivre ce mot d’ordre doivent être licenciés et il y en a beaucoup qui cherchent du travail pour les remplacer. Partout dans le monde le prix de l’essence explose mais là empêcher les autres citoyens à bosser sans demander leurs avis est tout simplement inconcevable

    • Sylla

      29 juillet 2018 at 20 h 50 min

      Oui,c’est ça même ma soeur Denise.
      Il faut construire une ile artificielle pour debarquer tous ces pagailleurs là de ce coté. A commencer par les militants du parti sectaire.
      Comme ça ce pays va avancer. Sans les pagailleurs.

  3. MANZO

    29 juillet 2018 at 15 h 41 min

    Vous savez, quand des agitateurs et des anarchistes sont convenus(une lapalissade, bien sûr) du manque d’autorité d’une gouvernance et surtout du caractère fébrile d’un chef d’Etat,alors toutes sortes de défiances sont mises en pratique: de la plus ridicule à la plus téméraire!
    Bref, Alpha Condé a voulu une gouvernance du désordre,il risque d’avoir un pays apocalyptique( qui sème le vent, risque la tempête, c’est aussi simple que cela).
    Il faut être lui pour croire qu’un pays pourra se développer dans le désordre(laisser passer 8 bonnes années dans l’anarchie et subitement se réveiller à moins de 2 ans de la fin de son mandat, sacrément révélateur du caractère illogique de ses calculs politiques)!

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter