Connect with us

Societé

Guéckédou : le ministre de l’Elevage en visite dans les fermes avicoles et porcicultures…

Après les autres régions du pays, le ministre de l’élevage Roger Patrick Milimono était dimanche 06 janvier dernier dans la ville de Guéckédou, au sud du pays pour s’enquérir de l’évolution des volailles (poules wassassè) et des porcs offerts par le gouvernement aux éleveurs de cette localité.

Cette démarche est une initiative présidentielle d’amélioration de la race locale qui vise à développer ce secteur qui peine à décoller.

Cette visite du patron du département de l’Elevage a commencé chez les éleveurs de volailles (wassassè) à Bambo et a pris fin chez ceux des porcs importés de la Côte d’Ivoire dans le quartier Farako.

Visiblement très satisfait de la réussite de cette première expérience, le ministre Roger Patrick Milimono a déclaré que l’initiative présidentielle d’appui au développement rural est en marche.

« Je vois que l’initiative présidentielle d’appui au développement rural est en marche. Nous avons visité avec vous [les journalistes] une ferme avicole d’un groupement d’intérêt économique qui a reçu des poules wassassè venus du Mali. Le gouvernement avec l’appui financier de la Banque mondiale a fait venir dans le cadre de l’initiative présidentielle pour donner aux groupements de jeunes et de femmes afin de permettre aux petits éleveurs de se développer et donc de leur permettre d’avoir plus de revenus en vue de satisfaire à leurs besoins. Si vous aviez souvenance de l’adresse à la nation de Son Excellence M. le président de la République, il a dit que très bientôt, les revenus des éleveurs vont augmenter, et cela c’est au niveau de toutes les filières. Il y a 5000 mille poules wassassè qui ont été importées du Mali dans ce cadre, et ces poules peuvent pondre de 150 à 160 œufs par an. Contrairement à nos poules locales qui pondent une cinquantaine. Et très bientôt la Guinée, à travers ce programme d’initiative présidentielle d’appui au développement rural, va dans le cadre de la filière agricole, réduire les importations du poulet qui pèse fortement sur la balance commerciale. Parce que nous importons en moyenne 34 mille tonnes de poulets pour satisfaire aux besoins de la population par an », a-t-il expliqué.

Dans une autre ferme de porciculture, là aussi le ministre Roger Milimono s’est dit également satisfait de la réussite de cette première expérimentation de l’initiative présidentielle.

Au cours de cette tournée, le ministre en a profité pour faire un tour dans une ferme d’aulacodiculture (élevage des agoutis) qui l’a impressionné vu les moyens mis par ce jeune diplômé qui compte aujourd’hui 17 aulacodes déjà à sa portée.

En ce qui concerne les difficultés énoncées par ces éleveurs, le ministre de l’Elevage les a rassurés que des efforts supplémentaires sont en train d’être envisagés par son département grâce au leadership du président Alpha Condé afin de booster ce secteur.

Amara Souza Soumaoro, de retour de Guéckédou

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter